Accueil  > Actu > 1ère étape sous une chaleur écrasante

1ère étape sous une chaleur écrasante

Par - le 8 avril 2012

En attendant d’avoir un récit plus détaillé de cette première étape de 33 km, voici  les résultats du jour pour l’équipe Terdav – Cogex – Equinox.

Mohamed a pris la 44ème place du classement général en un peu plus de 3h30. Denis et Gilles ont fini dans un temps de 6h00 environ. Ils sont suivi de Philippe, Carlos, et Aimery (autour de 6h15). Lionel et Patrice sont juste derrière en 6h25. Thierry arrive en 7h00 et enfin Claire, Dominique et Quitterie en terminent après environ 9h00 de course. La journée semble avoir été très chaude et à ce qu’il parait les premières ampoules ont fait leur apparition….

Voici le récit du premier jour publié le 09/04:

9h, la horde s’élance, chauffée à blanc, après la spectaculaire photo des concurrents regroupés de manière à dessiner, vu du ciel, le chiffre 27 ….27ème marathon des sables !

La stratégie de notre équipe ? Y’en a pas …en tt cas, pas d’avouée…excepté Mohamed  n°268, qui vise un classement, Inch’Allah…Son parcours le permet.

Pour les autres, ça va se roder, et chacun va apprendre à mieux se connaitre et se gérer tt au long de la semaine. Cap Sud, puis Est dans le lit d’un très bel oued qui serpente, encaissé au pied du Djbel qui le domine de sa masse sombre.

CP1, km 14, les écarts sont déjà creusés …

A 13km/h pour les meilleurs …et 4 pour ceux qui n’iront se battre que …contre eux-mêmes, la caravane s’étire. Les CP, Contrôle de passage, jalonnent l’étape, à raison de 2 ou 3 par jour, et sont l’occasion de vérifier que tout va bien, récupérer un peu d’eau, se reposer éventuellement quelques minutes pour ceux qui ne jouent pas la montre, avant de repartir à l’assaut du tronçon suivant.

Comme le fait remarquer Claire, 269, « On n’est pas là… pour être ailleurs … »C’est vrai que c’est beau,  l’oued s’élargit, pour laisser place à un immense plateau, qu’on longe par le Nord, ici et là quelques dunettes, le relief s’écrase au fur et à mesure que la température s’élève…

Mirages au loin, l’horizon flotte, 48° au sol…

CP2, km25, Quitterie s’allonge dans la tente de repos, victime d’un gros coup de chaleur. « Ca commence à devenir sérieux, c’te histoire » murmure-t-elle avant qu’un doc posté au contrôle ne lui propose quelques cachets. Dominique et Claire s’allongent à ses côtés, luttant autant que possible contre le vent qui rabat avec violence du sable dans les yeux. Km28 dernier effort de la journée, la piste s’élève à flanc de montagne mi sable, mi cailloux, une ancienne piste minière.

L’effort rassemble les hommes de l’équipe, qui graviront et resteront groupés jusqu’à l’arrivée, franchie 3h après Mohamed.

Pour les filles, deux heures de plus, prix à payer pour avoir su s’arrêter et se reprendre.

Sagesse qui leur permet de finir l’étape.

En mer, les premiers jours servent à s’amariner ; comment dit-on pour le désert ?

Et quelques photos du 08/04:

Toute l’équipe avant le départ

Dernier brieffing

Top départ du MDS 2012

28 km parcourus

 

Commentaires (13)
MACRON Véro8 avril 2012 à 22 h 31 min

Coucou Domi,

c’est parti !!! bravo pour cette 1ère épreuve …… courage pour la suite et à très vite !

bisous pluvieux de Nantes qui t’apporteront un peu de fraîcheur 🙂

Véro

Véronique de Bisschop9 avril 2012 à 11 h 39 min

On le savait les Drôles de Dames sont des Drôles de Gazelles: 9h!! première échappée « belles »… à surveiller les gazous car celles là font envie !
Bravo les filles

Thierry André9 avril 2012 à 15 h 57 min

Un spéscial baisers pour les filles de Titou
Je suis avec vous

Chabaud J.Pascal9 avril 2012 à 18 h 56 min

Merci Eric pour les descriptions.
Continue !
A+
Jean-Pascal

Jean-Pascal/ Toulouse9 avril 2012 à 20 h 00 min

Eric, je donne ici ma version Troubadour.
Etape n°1.
Dans l’air du matin, ce ne sont pas des lutins
Qu’on se le dise qui partent à l’assaut
Crêtes, dunes et autres plateaux
Pour eux c’est du gratin mais pas du chagrin.
Mohamed, de Faraj il n’a pas que le nom !
C’est vrai qu’il a la rage,
Bien sûr il est en nage
Mais c’est bon pour le renom.
Denis, c’est simple : au dessus des dunes il vole
Et d’anges avec Gilles s’entretient
L’aile est un sujet qui les tient
A Ahssia ils feront la farandole !
Puis du fond de l’oued monte un grand bruit
Car les djinns sont au programme
Attention ces deux là sont en furie
Et de Ducos et Soares sort une grande flamme.
Puis viennent nos cadets de Gascogne
Pour une fois plus chargés d’eau que d’alcool !
Aimery fend la ligne sans vergogne
Et sur ses arrières ce ne sont pas des guignols :
A l’ovomaltine Patrice, Lionel, Thierry carburent
De tungstène de préférence car le cobalt
C’est trop mou ils n’en ont cure
Eux ne sont pas là pour faire des haltes!
Mais que vaudrait tout ce zèle
Si nous n’avions nos trois gazelles
Dominique, Quitterie et Claire,
qui accélèrent façon éclair
Car la nuit tombe sur le djébel
Et on ne voit plus que nos belles
Illuminées d’une nuit si claire.

Jean-Pascal, à demain pour l’étape n°2.

victoire9 avril 2012 à 21 h 40 min

OUAHHHHHHHHHH !!!!!
Bravo mon Denis !
T’es l’meilleur !

Maylis Bohbot9 avril 2012 à 22 h 15 min

Quitterie drague déjà les docteurs haha allez maman on est avec toi !!!!!!!! et bravo Pascal pour ton échappée lyrique, on l’a chanté version rap avec Gaspar et ça le fait grave haha

jc chabaud9 avril 2012 à 23 h 49 min

salut les ziz, salut les copains
On a compris d’où vient le verbe déserter, c’est déjà ça.

Sympa les photos, sympa les news, sympa de vous voir arriver sur la webcam (c’est Sam qui fait la veille) et les ampoules de Lionel !!! Mais dans quel état sont les oeufs de pâques avec ce vent et cette chaleur ?

Quiqui, tu dors ? Et toi Gilou? Quand je pense que je vous écris depuis votre chambre et que dans deux minutes je suis dans votre plumard …Vous vous souvenez de ce sommier , de ce matelas… Non, allez ce soir je me douche pas et je dors sur le tapis. On est solidaire !

Bonne nuit sous le grand ciel. Une pensée spéciale pour Claire. A demain. On vous embrasse bien fort.

gilles barbet10 avril 2012 à 10 h 57 min

Salut les courageux !
Je suis à la bourre, j’arrive et vous avez déjà terminé la première étape, et bien j’ai l’impression. Bravo à tous !
Quitterie, si le soleil chauffe trop, tu t’arrêtes, tu cherches l’ombre et tu t’allonges, combien de fois il faut te le dire ! Ne fait pas la gamine à trop t’exposer au soleil pour rentrer bronzée et faire la nique à tes amies. Si tu continues tu seras privée de l’étape de 80 km, d’accord ?
Dis moi Gillou j’ai cru comprendre que sous la tente pour accompagner Quiqui, tu n’étais pas là !!!!! Tu attendais dehors parce que la tente était interdite aux hommes ou tu cavalais dans le désert à la recherche de l’exploit sans te préoccuper de la santé de ta femme !?
La Dom je n’ai rien lu sur tes pieds, ni ta hanche, ni tes genoux, je suppose que tu as déroulé l’étape frisou, allah ouak bar !!!!!
Gros baisers à tous même à ceux que je ne connais pas. Je pense fort à vous tous.

Gilles

béatrice Uria Monzon10 avril 2012 à 11 h 41 min

je suis tellement douée avec tout ce qui est blog facefook twit et autres que je ne m’etais même rendue compte que l’on pouvait laisser des petits mots alors que je vous suis depuis le début
Alors bravo à tous, je pense a vous et vous félicite. Quand je pense que je fais mon jogging tous les jours et qu’au bout de 45 mnts j’en ai déjà marre !!!!
Haut les coeurs et pensons aux bonnes bieres que nous boirons ensemble a Vienne où je pars demain
Bises a tous

Gaspar Chabaud10 avril 2012 à 20 h 42 min

ALLEZ QUIT QUIT !! Fais honneur aux Chabauds, tu es sur la bonne voie. La bise à tous, tenez le coup, le choc, et gardez la pêche !

Isabelle Cretinon11 avril 2012 à 18 h 30 min

Dans les ecrins, traversee de la meije a 3800, dome des ecrins a 4000, quelle caillante ! Mais c’était du velour…. Le vent du désert laisse pourtant sa trace sur les seracs de glace en grandes stries sombres…
Bravo, on court avec vous !

Beatrice Arnaud Leto13 avril 2012 à 18 h 27 min

Bonjour à tous et toutes depuis le Swaziland c’est l’Afrique toujours mais au Sud Est ! J’essaie de vous envoyer de la fraicheur, ici l’hiver commence.

C’est un message particulièrement dédié à Thierry. Les orages capricieux de l’Afrique, la chaleur et le froid dans la meme journée, le désert et le manque de repères c’est merveilleux et effrayant en même temps. Thierry, je partage complètement cette envie et cette folie d’un tel challenge, la curiosité de vouloir de se surpasser, de réaliser quelque chose d’inhabituel, différent, original… Là tu fais très très fort !!!!!! Je suis en admiration devant ta performance, ton courage, ta détermination mentale pour réussir cette épreuve sportive ! En admiration aussi pour le soutien que tu reçois depuis des mois et des mois de la part de ta femme bien aimée, de tes enfants, de tes soeurs et famille. Pas une minute n’est facile, chaque minute est magique ! Epuisé et ressourcé en même temps (pas tout de suite mais après c’est garanti :)). On t’envie tous d’avoir fais le pas ! Alors continue, continue toujours et encore. Le temps ne compte pas. Continue tes découvertes. C’est sur, tu vas franchir la ligne d’arrivée, elle est deja franchie, à bien des égards. Bises d’Afrique, Beatrice