Accueil  > Actu > Beaux Livres – Les hommes oubliés d’Océanie

Beaux Livres – Les hommes oubliés d’Océanie

Par - le 1 avril 2011

Si vous vous voulez faire un cadeau à un ami voyageur en ce début de printemps, ce beau livre est un trésor de sensibilité photographique.

Partis dans les années 1950 explorer notre vaste monde, Betty et Jacques Villeminot ont posé leurs sacs à dos pour partager le quotidien de cinq peuples des îles d’Océanie…
En Australie, ils vivront plusieurs mois au cœur rouge de la terre du bout du monde, auprès d’un groupe d’Aborigènes nomades. Puis, ce sera la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Entassés avec leurs bagages dans un Cessna, ils atterriront à 1800 mètres chez les Waghi. Quelques années plus tard, après avoir survolé des immensités de forêt vierge primaire, ils atteindront enfin le Haut-Sépik, à 1500 m d’altitude, région alors non sécurisée. Ils s’installeront à Téléfolmin, près du village de petits hommes semi-nomades. Fascinés par la sauvagerie du pays où l’homme avait réussi à s’implanter, ils retourneront vivre avec les peuples du Moyen-Sépik et y découvriront un peuple fier d’anciens coupeurs de têtes, ainsi que leur art, l’un des plus beaux d’Océanie. En 1966, le couple découvre les Îles Trobriand. Là, ils vivront dans une société fossile de l’Âge d’or, en paix depuis des millénaires avec les habitants d’autres archipels. Enfin, ils partiront quelques années plus tard en Irian Jaya, vivre chez les Asmats, les hommes arbres.

On se perd dès la couverture dans le regard de ces hommes aux rites et coutumes fascinants, et les témoignages des auteurs sont vraiment poignants.  Ils transmettent leurs difficultés avant d’être acceptés, leurs expériences humaines, leurs émotions, leurs sympathies spontanées pour certains hommes ou femmes d’un autre monde, le rejet spontané de certaines de leurs coutumes, puis la compréhension de ce qu’elles signifiaient et leur rapprochement avec les nôtres.

« Les hommes oubliés d’Océanie »
Betty et Jacques Villeminot,
éditions Glénat et Société des explorateurs français, 2010

Commentaire (1)
atry5 avril 2011 à 6 h 49 min

ça donne envie d ele lire et surtout de l’offrir à mon fils qui rêve de ces pays et d’une vie comme le résumé l’écrit je vais vite me mettre en quête de ce livre pour lui porter samedi