Accueil  > Actu > La Mongolie entre deux ères

La Mongolie entre deux ères

Par - le 8 février 2012

L’année 2012 est sous le signe de la Mongolie au musée Albert-Kahn qui présente jusqu’au 16 septembre « La Mongolie entre deux ères 1912-1913 »

Un pays dont le nom suffit à évoquer l’Ailleurs, le voyage, l’immensité des steppes, les galops des cavaliers nomades, les yourtes… La nouvelle exposition du musée Albert-Kahn plonge le visiteur dans l’univers menacé de la Mongolie du début du XXe siècle.

Rendez-vous au cœur des steppes, parmi les cavaliers, au milieu des yourtes et des temples bouddhiques pour une évocation haute en couleur et riche d’enseignements.

A travers des photographies, films d’époque et documents d’archives, c’est une Mongolie à la fois proche et lointaine qui s’expose, illustrant la mission fondamentale assignée par Albert Kahn aux opérateurs chargés de constituer les Archives de la Planète : « fixer une fois pour toutes des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est plus qu’une question de temps« . Et, en Mongolie plus qu’ailleurs, le temps était compté.

Activités culturelles

Visite guidée de l’exposition en LSF

11 février 2012 14h30

Le musée Albert-Kahn propose une visite de l’exposition en langue des signes française animée par Serge Fouchard, attaché de conservation au musée, en compagnie d’un interprète.

Bouddhisme mongol et pratiques autochtones

12 février 2012 15h

Retour sur l’implantation du bouddhisme en Mongolie, la fondation de monastères fixes qui ont profondément modifiés le paysage et les pratiques des communautés monastiques mongoles.

Par Isabelle Charleux, chercheur au CNRS

Spectacle et goûter du Nouvel an mongol

18 février 2012 15h30

Pour fêter Tsaggan sar, le Nouvel an mongol, des poèmes interprétés par un duo de musiciens mongols racontent l’épopée de Gengis Khan au son des percussions. Un goûter suit le concert dans l’esprit de cette fête, traditionnelle occasion pour les Mongols de se réunir en famille et entre amis.

A partir de 6 ans.

Commentaire (1)
Julie8 février 2012 à 14 h 59 min

Merci pour l’info 🙂