Accueil  > Actu > Les accros de la basket sur sable

Les accros de la basket sur sable

Par - le 26 janvier 2012

Comme promis, voici notre équipe Terres d’Aventure-Equinox-Cogex, au grand complet. Une fine équipe prête à attaquer les dunes chaudes du Maroc tout en gardant la bonne humeur… coûte que coûte 🙂 … n’est-ce pas Gilles ??

Gilles, né à Casablanca le 28 avril 1962, ce jeune homme musculeux, racé, félin, prêt à affronter les affres du désert brulant dans le sud marocain a plus d’un tour dans son sac….
Spécialisé dans le business en tous genres, sa seule préoccupation est le bonheur d’autrui tant que le sien augmente  toute proportion gardée.
Autonome et chaleureux ce garçon a conservé de son sport préféré (le rugby) un vrai esprit d’équipe.
Nous pouvons remarquer les exploits de Gilles Bohbot aux quatre coins du globe :
Nous l’avons aperçu à Hawaï au championnat du monde de surf où il s’est classé troisième à cause d’une tendinite subite qui lui est survenue au mollet alors qu’il était sur une déferlante de 12 m de hauteur dans le tube….
Quelle ne fut pas notre surprise quand 3 jours après nous l’avons surpris Place des Lys à St Tropez en train de disputer la finale de la coupe du monde de pétanque qu’il a remporté avec son ami Henri Salvador.
Enfin, son vrai hobby est le jeu et le poker à Las Vegas avec son ami Patrick Bruel n’a plus aucun secret pour lui.
Gilles  le dit : « avec l’équipe présente, nous serons vraiment mais alors vraiment sur une terre… d’aventure !!!!!!!!!! »

Dominique, tout juste 50 ans, déléguée générale de CIGO (Carrières Indépendantes du Grand Ouest)
Courses à mon actif :
Le Marathon des Sables 2010 avec l’équipe TERDAV, l’ascension du Kilimandjaro en 2008, le raid golfe du Morbihan en 2008 -87km, le raid amazone en 2008 (La Réunion),  en 2006 (Ile Maurice) et en 2005 (Kenya) et le raid aventure féminin par équipe de 3 avec trek, VTT, canoë, tir à l’arc, plongée, canyoning en 2004 (Sri Lanka).
Le Marathon des Sables c’est vivre cette aventure humaine incroyable avec l’équipe TERDAV avec plus de plaisir et moins de souffrance qu’en 2010 (pieds en vrac), partager des moments d’une intensité exceptionnelle avec l’équipe, y associer l’association ODYSSEA qui organise des courses en France pour lutter contre le cancer du sein, et finir avec le sourire ! Ce que j’appréhende le plus : mes pieds :-), la chaleur et la déshydratation. On pourrait se demander pour quelles raisons je recommence : -pour la complicité, la sincérité et l’humilité d’un moment de vie d’une intensité unique où l’on se retrouve face à soi-même en totale autonomie, pour ce dépassement de soi-même qui remet les vraies valeurs à leur place et qui est un booster de vie inouï -Pour le désert qui est un environnement que j’apprécie énormément.

Thierry, 46 ans, marié et 3 enfants, directeur
Courses à mon actif :
Une seulement, les 17km à Marestaing (32) , course organisée tous les ans par le village où j’habite, mais je fais du tennis, du ski et je pratique le rugby depuis 20 ans
L’aventure Marathon des Sables a commencé pour moi quand Aimery m’a proposé de participer à un Marathon, j’ai dit « banco » pensant à une « simple » (mais déjà compliquée par rapport à mon niveau) course de 42km. Mais quelle surprise quand j’ai découvert le programme : 250km en 6 jours, aux portes du désert (soit plus de 30°) et avec plus de 10KG sur le râble !!! Mais plus possible de reculer, d’autant que plus je me documentais (internet, récits,…), et plus je trouvais le challenge excitant (et effrayant aussi) : atteindre et repousser ses limites physiques dans un contexte et des conditions hostiles, le tout entouré par une équipe fort sympathique (même si je ne connais pas encore tout le monde !).
Au début on se dit : mais comment passer d’un statut de coureur « du dimanche » à un statut de coureur préparé pour affronter une des courses les plus difficiles du monde, en un peu plus de 6 mois ???
Et puis, on s’y met, en suivant les conseils avisés d’Eric et de Gilles. On essaye de se « recadrer » au niveau de l’alimentation, on passe à 2, puis à 3, puis à 4 sorties par semaine, avec du poids sur les épaules, avec des fractionnés (je retiens le conseil de Gilles : plus tu souffriras maintenant, et moins tu souffriras là bas)….mais même si on sent que le niveau monte, l’appréhension reste permanente : serai-je prêt le jour J ? De plus, aucun réconfort au niveau de l’entourage qui te prend pour un « fou » et qui te demande quel plaisir tu peux trouver à t’embarquer dans cette galère : pas de problème, ça me motive encore plus !
Concernant mon objectif (hormis celui d’arriver au départ sans « pépins » physique), il est simple : TERMINER ET FRANCHIR LA LIGNE D’ARRIVEE!!!……et j’oubliais : avoir pour toujours dans ma tête le souvenir d’une aventure extraordinaire !

Claire, 46 ans, partner conseil et dirigeant d’une agence de santé social.
Courses à mon actif :
Je suis assez sportive mais toujours pour le plaisir: j’ai plutôt une énergie de fond et pratique le sport régulièrement; j’aime les sports de glisse ( le ski et le Funboard), je joue au tennis ( avec un certain acharnement et toute la patience de mes entraîneurs.), et de manière générale je suis partante pour tous les sports pratiqués avec des amis, comme la course. J’ai à mon actif des petites perf (18e au semi-marathon de Toulouse, 120e dans ma catégorie au semi de Boulogne). Mais ce n’est pas ce que je recherche.
Si on y réfléchit bien le Marathon des Sables est assez inaccessible pour moi. D’ailleurs, toute personne rationnelle vous le dira. Mais ramené à mes objectifs, tout est très différent : c’est au contraire une superbe occasion et j’ai beaucoup de chance :
– pouvoir embarquer dans une belle aventure avec les amis, dont certains depuis presque toujours et pour la plupart pas des pros de la course
– faire corps avec le groupe, et vivre des moments forts où la solidarité, le combat, les pleurs et la joie vont nous sceller sur cette épreuve
– rebattre les cartes des priorités : en faire plus pour mieux gérer le quotidien, partager ce projet avec mon mari et prendre le temps qu’il faut
– faire juste du sport au contact de la nature et dépasser ses limites
Le Marathon des Sables ce n’est pas une semaine, c’est 6 mois de préparation pour le groupe avec notre coach Terdav!
Voilà! Rendre accessible un objectif un peu fou et partager une aventure humaine qui va nous bousculer un peu tous.

Philippe, 49 ans, directeur d’une société de financement des énergies renouvelables.
Courses à mon actif :
Sportif depuis toujours, course à pied, tennis, et sports de glisse : parapente, fun Board, kite surf, ski, surf… et je cours régulièrement en semi-marathon ou équivalent (Marseille – Cassis).
J’aime les amis et les défis, ce sont les deux éléments forts qui m’ont entraîné dans l’aventure du Marathon des Sables : l’opportunité unique de relever un gros défi avec de très bons potes et en couple (Claire, ma femme, fait aussi partie de l’équipe); une longue préparation en équipe, où la motivation puise dans l’esprit de groupe, et qui tire bénéfice de l’expérience des autres; un défi un peu hors du commun, qui exige une détermination forte et dans la durée, et qui fait appel aux ressources physiques les plus naturelles de l’individu : pas de machines, ni de gadgets, l’homme face à lui-même et à son environnement naturel, avec pour seul soutien ses amis. Le retour aux sources de l’énergie et de l’amitié.


Patrice, 51 ans, industriel et exploitant agricole-viticulteur.
Je n’ai à ce jour jamais participé à une course officielle mais il y a un début à tout alors pourquoi pas le Marathon des Sables 🙂
Mes motivations sont tout d’abord de relever un défi personnel afin de mieux me connaître, d’aller au bout de moi-même, puis partager avec l’équipe cette expérience incroyable, et enfin de goûter à cet cette aventure, un peu folle ! Reste à gérer quelques appréhensions comme les blessures et la chaleur. Mais avant toute chose, j’attends de ce marathon le plaisir de courir (et oui il peut avoir du plaisir dans une telle course !),  des souvenirs inoubliables et des émotions, de profiter un peu de la beauté des paysages traversés et surtout de construire un début d’histoire, dans le trail !

 

Mohamed, 36 ans, cuisinier au Maroc pour Terres d’Aventure
Notre champion a plus d’une course à son actif, avec, il faut le souligner, une préférence pour un classement dès plus glorieux !! Il court en 2003, le marathon de Casablanca  et celui de Marrakech, puis en 2008, le marathon de Zagora et le Trail Atlas (125km) il se classe alors 9e.  Depuis 2010, il court chaque année le Marathon des Sables, sans déroger à la règle : se classer dans les 50 premiers ! Et certains vous diront qu’ils l’ont même vu voler par-dessus les dunes !!

Enfin je n’oublie pas  Quitterie et Aimery… nos 2 autres valeureux coureurs 🙂

Maintenant que les présentations sont faites… il ne reste plus qu’à attaquer la phase d’entraînement. Tout comme Rocky Balboa, jusqu’en avril, ils se lèveront tôt pour écraser de l’asphalte, soulever de la fonte et taper dans de la bidoche !!!  En attendant le jour J, rendez-vous le 2 février au Cap Ferret pour un week-end d’entraînement en condition… pour le terrain seulement, car pour la température c’est plutôt un froid polaire qui les attend !! On leur souhaite du courage à tous.
Aux prochains épisodes : les images et les vidéos du week-end entraînement.