Accueil  > Actu > Marathon des Sables 2012 c’est parti !

Marathon des Sables 2012 c’est parti !

Par - le 13 janvier 2012

Cette année encore le défi du Marathon des Sables est relevé !

Du 6 au 16 avril, plus de 1000 coureurs se lanceront à l’assaut du désert sud marocain, pour une course à pied par étapes, en autosuffisance alimentaire et en allure libre, le tout sur une distance de 230 km environ. Sans oublier l’obligation pour chaque concurrent de porter son équipement, sa nourriture et son matériel.

Nous ne sommes pas peu fiers d’annoncer qu’une équipe de 12 coureurs s’est constituée pour concourir à cette édition 2012 !. Nos aventuriers de la rando ont décidé de se mettre au trail.
Clients, amis et salariés de Terdav se sont rassemblés autour de Lionel, notre PDG, pour porter les couleurs de l’équipe : Terres d’Aventures-Equinox-Cogex. Tous originaires du Gers, ils ont décidé de troquer le confit de canard pour les lyophilisés, et de se donner au maximum pour repousser leurs limites jusqu’au bout de cette grande aventure !

Pour vous donner un aperçu de notre équipe de choc, composée d’initiés du trail et d’habitués des sentiers de randonnées, nous leur avons demandé de partager leurs expériences et leurs motivations en quelques lignes. Nous avons confectionné une interview aux petits oignons à notre boss Lionel, qui pour l’anecdote, n’a pas son permis de conduire et vient désormais chaque matin au bureau… en courant !

 Lionel vous avez décidé de courir le Marathon des sables. Qu’est-ce qui a motivé cette envie ?

En 2010, Terres d’Aventure a constitué une équipe de 10 coureurs qui comprenait des salariés, des clients et des amis pour courir le Marathon des Sables. Accompagné des familles de coureurs et de quelques salariés j’ai souhaité assister à l’arrivée de notre équipe au milieu des dunes de Merzouga. Cela a été un moment inoubliable, très fort en émotions. Lorsqu’on les voit courir au-delà même de l’épuisement, tenir bon jusqu’au bout de l’effort, être encadrés et soutenus par tout le team du Marathon des Sables à chaque instant, on se prend facilement à participer à cette ambiance de ferveur. Cela m’a donné envie. J’ai commencé à en parler autour de moi, à mes amis, à ma famille un peu à la rigolade… Et cela s’est transformé en un vrai défi que j’ai eu envie de relever. Enfin, j’ai proposé ce challenge à des clients de Terres d’Aventure ainsi qu’à des amis et nous sommes aujourd’hui une équipe de 12 coureurs.

– Vous êtes le PDG de Terres d’Aventure, spécialiste du voyage à pied, pourquoi avoir choisi de participer à un marathon, plutôt qu’à une randonnée mythique ou une grande traversée à pied ?

Le Marathon des Sables est une course particulière, elle a été conçue pour être parcourue à la fois en courant mais aussi en marchant, tout en finissant dans les temps. Cette souplesse laisse la possibilité à tous d’y participer : les férus de la marche à pied et les amateurs de trail. D’autant plus que ce marathon se déroule dans un décor de désert et de grands espaces, historiquement cher à Terres d’ Aventure.
D’autre part, l’intérêt pour moi est de vivre de l’intérieur un marathon dont Terres d’Aventure est partenaire depuis plus de 25 ans, de passer de l’autre côté de l’organisation et de goûter à cette aventure un peu folle, comme certains le disent !

– Le Marathon des Sables est considéré comme une des courses les plus difficiles au monde : conditions de chaleur forte, environnement sable et cailloux, durée, autonomie. C’est votre premier marathon, vous n’appréhendez pas cela ?
J’aime le désert et je préfère les environnements très chauds que très froids. Je ne crains donc pas la chaleur. C’est vrai que la durée, l’autonomie sont des facteurs importants, mais avec l’équipe que j’ai constitué, nous avons un autre atout : nous bénéficions d’un coaching au top avec Eric, Gilles, Dominique et Mohamed qui ont déjà fait ce marathon en 2010. Nous misons tout sur la préparation et l’expérience des autres. Une manière de nous donner confiance !
Je dois avouer que ce que j’appréhende le plus, c’est de ne pas pouvoir finir la course à cause de problèmes physiques : ampoules, crampes, fêlures…

– Vous serez donc une équipe de 12 coureurs, vous n’avez jamais envisagé de courir seul ?
Je n’ai jamais envisagé le Marathon des Sables autrement qu’en équipe. C’est un beau challenge, à vivre en groupe.
Notre équipe est composée de clients Terdav, d’amis et de salariés comme Mohamed, qui court le Marathon des Sables pour la 3e année consécutive. Cette année, je suis fier de compter parmi nous 3 femmes, alors qu’en 2010 il n’y en avait qu’une !. Même si nous courrons chacun de notre côté pendant les étapes, à notre rythme, quand le physique ou le moral prend un coup, nous pourrons nous soutenir, recréer l’enthousiasme, se booster ! Et puis il y a tous ces moments forts à partager, lorsque l’équipe se retrouve le soir et se refait l’étape … autour d’un bon dîner lyophilisé !

– Comment envisagez-vous la préparation ?

J’ai commencé tout doucement l’été dernier à m’entraîner, et là on monte en puissance jusqu’en mars. On a programmé quatre entraînements par semaine, à raison de deux entraînements d’1h et deux de 1h30 à 2h. Mais on ne s’est pas imposé de régime alimentaire, d’ailleurs j’ai prévu quelques douceurs sucrées sur place car ça je ne pourrais m’en passer ! Je cours parfois à Paris, et lorsque je vais dans le Sud-Ouest, je rejoins une partie de l’équipe qui vit dans la région et nous courrons ensemble. En général je m’entraîne seul… enfin presque, je suis accompagné de mon sac à dos, de 3 à 4 kg, histoire de me mettre en condition !
Le 1e week-end de février, toute l’équipe se retrouvera au Cap Ferret, pour un entrainement à la dure : 6h par jour pendant 3 jours ! Nous allons aussi tester nos équipements, goûter la nourriture lyophilisée et s’échanger des conseils pratiques.
Après Lionel, c’est au tour de Carlos et Denis de partager leurs impressions :

Carlos, 43 ans, chef d’agence
Courses à mon actif :
– 2 semi-marathons
– et au départ du Marathon des Sables 2012 🙂

Le Marathon des Sables et moi :
C’est une grande aventure humaine associée à un grand défi physique. J’attends de ce marathon, des rencontres, la solidarité d’un groupe, de l’échange… et finir cette course avec tous coéquipiers et coéquipières ! Découvrir et profiter des différents paysages, revenir avec les yeux et la tête remplis de belles choses et un  maximum de souvenirs, le tout me faisant me connaître moi-même,  jusqu’au bout de mes limites.
Ma grosse appréhension : le sac de 10 kg pendant les 250km et la grande étape de 80 km.

 

Denis, 55 ans, marié à une agricultrice, travailleur indépendant. Je travaille dans la rénovation de maisons anciennes, et je suis propriétaire d’un grand gîte que j’ai rénové moi-même.

Courses à mon actif :
J’ai pratiqué la course à pied il y a un peu plus de 20 ans à mon époque bordelaise, marathon du Médoc ou semi-marathon de Lège-Cap Ferret par exemple.

Le Marathon des Sables et moi :
La réponse est simple, le plaisir de l’amitié avant tout, l’aventure humaine dans l’épreuve permet de mieux connaître et de mieux apprécier l’autre, le besoin de se dépasser bien sûr. Je le fais pour mes enfants, ma femme et tous ceux que j’aime.

A suivre dans de prochains articles,  les impressions de nos 9 autres coureurs : notre passionnée du trail Dominique, les couples  Gilles – Quitterie et Philippe – Claire, notre rugbyman Thierry, Aimery, Patrice et enfin notre champion Mohamed.