Accueil  > Agenda > News > Alexandra David-Néel, sa vie en BD

Alexandra David-Néel, sa vie en BD

Par - le 27 juin 2016

Bourgeoise avec des envies d’ailleurs

Portrait Alexandra David-Néel

En 1911, Alexandra David-Néel laisse son quotidien de côté pour partir à l’exploration de l’Inde. Orientaliste, tibétologue, journaliste, écrivaine, l’histoire de cette dame au destin extraordinaire est réécrite et imagée par le bédéiste Fred Campoy, en coréalisation avec Mathieu Blanchot.

Parue début 2016, la BD « Une vie avec Alexandra David-Néel » est une adaptation du livre de Marie-Madeleine Peyronnet, celle qui fut la secrétaire, aide de maison et finalement fille spirituelle de l’exploratrice pendant 10 ans. La jeune femme découvre au fil des jours que la nonagénaire extravagante, au caractère abominable, est en fait l’une des plus grandes exploratrices du XXème siècle, devenue une référence en matière de culture tibétaine et de bouddhisme.

BD Alexandra David-Néel

Au cours de son éprouvant et fabuleux périple, Alexandra David-Néel devient, en 1924, la première femme européenne à séjourner à Lhassa, l’enceinte interdite du Tibet. Bouddhiste convaincue, érudite exceptionnelle, elle s’est fait reconnaître comme femme Lama respectée.

La naissance de cette BD

Fred Campoy, l’auteur à l’origine de cette origine, est passionné par cette exploratrice hors-norme depuis des années. Après avoir lu et relu l’ouvrage de Marie-Madeleine, il la contacte : âgée de 85 ans, elle l’a reçu chaleureusement au musée Alexandra David-Néel de Digne-les-Bains. La BD, née de cette rencontre, retrace la fin de vie de l’exploratrice, dévoilant en filigrane les aventures de cette voyageuse spirituelle.

Auteur BD Alexandra David-Néel

Mathieu Blanchot prête son coup de pinceau pour la réalisation de cette BD, utilisant une colorisation inhabituelle : le sépia scande la fin de vie d’Alexandra David-Néel, à la saveur plus fade, tandis que les couleurs vives sont réservées aux souvenirs excitants.

Aussi, pour allier cette démarche artistique à un engagement humaniste, une partie des fonds récolés par la vente de cette BD est reversée à l’association Karuna Shechen. Créée par Matthieu Ricard, elle a pour but de mettre en œuvre des projets humanitaires bénéficiant aux populations défavorisées d’Inde, du Népal et du Tibet.