Accueil  > Expéditions > Ascensions mythiques > Expédition au Cho Oyu (8201m) : préparation à l’ascension

Expédition au Cho Oyu (8201m) : préparation à l’ascension

Par - le 24 septembre 2013

Nous avons reçu un nouvel appel de Laurent, qui encadre l’expédition au Cho Oyu de Terres d’Aventure avec trois autres guides sherpas. Depuis le camp de base (5400m), il nous tient informés du déroulement de l’expédition. Parfaire son acclimatation, acheminer le matériel, installer les cordes… chacun est concentré sur un seul objectif : l’ascension du sommet.

Cho Oyu (8201m)

Montée au camp 1 (6 400 m)

Expédition au Cho Oyu / glacier de Kyetrak

Le glacier de Kyetrak

Toute l’équipe est montée au camp 1. Techniquement, l’étape camp de base-camp 1 est assez facile. D’ailleurs, Laurent et ses compagnons ont pu laisser tout leur matériel d’ascension (crampons, piolet, etc.) au camp et atteindre le camp 1… en chaussures de trekking. La journée débute par une marche le long du glacier de Kyetrak.  Vient ensuite une pente assez raide, dont la remontée est facilitée par la présence d’un vrai chemin au milieu des pierres et cailloux. La principale difficulté de cette journée, c’est bien sûr le manque d’oxygène qui rend toute progression très laborieuse, et à cause de laquelle le moindre geste exige beaucoup d’énergie.

La vie au camp 1

Cho Oyu / Montée au camp 2

L’acclimatation se poursuit, au rythme de chacun. Deux des participants, ayant ressenti une baisse de forme notable, redescendent au camp de base. Les autres essaient de rester au camp 1 le plus longtemps possible, mais en économisant au mieux leur énergie et en se limitant aux seuls gestes nécessaires (faire fondre la neige, s’alimenter un peu…). Le repos est le maître mot.

Laurent, un Sherpas et deux participants se rendent au camp 2 (7100m). La montée est plus difficile et cette fois, le recours aux crampons et piolet est indispensable pour permettre au groupe de progresser. Heureusement les passages les plus délicats sont connus de toutes les expés, et tout le monde s’y regroupe pour équiper les lieux de cordes fixes. Finalement, seul Laurent et son collègue Sherpa arriveront au camp 2, les deux autres ayant dû rebrousser chemin.

Retour au camp de base (5400m)

Tout le monde rejoint le camp de base avancé pour reprendre des forces. Luxe insolite à ces hauteurs, une douche est installée au camp. Chacun peut donc se laver avant de faire un bon repas et de se reposer. Laurent, qui sait que la santé et la sécurité sont essentielles en altitude, veille au bien-être de chacun. Heureusement tout le monde va bien et l’acclimatation se fait dans de bonnes conditions.

Camp 2 (7100m)

Camp 2 (7100m)

Après une bonne nuit de repos, le groupe se rendra de nouveau au camp 2 et y passera la nuit. Tout le monde sera alors prêt pour tenter l’ascension dès qu’une fenêtre météo le permettra. Personne n’est encore arrivé au sommet du Cho Oyu (8201 m) cette année. Qui sait, notre expé sera peut-être la première…

Retrouvez tous les voyages haute montagne de Terres d’Aventure sur notre site.