Accueil  > Expéditions > Ascensions mythiques > Saga de l’été – Suivez un voyage d’exploration Terdav

Saga de l’été – Suivez un voyage d’exploration Terdav

Par - le 24 juillet 2011

la grande traversée de l’Altaï russe par 5 clients


Voir le journal de bord

C’est l’histoire de Magali, Patrice, Solange, Guy et Martine, 5 intrépides clients, fidèles de Terres d’Aventure (64 voyages à eux tous !) qui décident de se lancer un défi : marcher à travers l’Altaï russe, massif méconnu situé au cœur de l’Asie centrale. Accompagnés par notre savoyard de guide, Laurent,  ils se lancent dans ce que l’on appelle un « voyage de reconnaissance ». Découvrir de nouveaux lieux, marcher sur de nouveaux sentiers, tracer un itinéraire qu’aucune de nos équipes n’a encore fait dans son intégralité, dans le but d’élaborer un futur voyage.

Pour la première fois chez Terres d’Aventure, vous pourrez les suivre en direct !

Le groupe est équipé d’une balise de localisation et d’un téléphone satellite pour pouvoir nous donner des nouvelles tous les 2 ou 3 jours. Bon, on ne s’enflamme pas hein, la technologie n’étant jamais fiable à 100%, il y aura peut-être des petits couacs pour la retransmission, mais on vous promet de donner le meilleur de nous-mêmes sur cette aventure hors du commun.

Itinéraire prévu pour nos 6 explorateurs

Maintenant, posons le décor :

Le massif de l’Altaï, au sud de la Sibérie, enjambe les frontières du Kazakhstan, de la Mongolie et de la Chine. Les paysages y sont extraordinairement variés ; steppes ondulées et verdoyantes, épaisses forêts de conifères, montagnes enneigées, crêtes acérées, rivières puissantes s’écoulant au fond de profondes gorges… Parfois une yourte kazakh témoigne de la vie nomade de ces alpages d’altitude. La chaîne est dominée par le majestueux mont Beloukha (4506m) dont nos aventuriers irons caresser les glaces, au terme du trek.


Une petite ligne d’histoire aussi, ça ne fait pas de mal :

Malgré son apparent isolement, la région de l’Altaï est peuplée depuis le paléolithique, ce dont témoignent de nombreuses gravures rupestres. Elle offre aussi le riche héritage archéologique des scythes, peuple nomade ayant vécu entre le VIIe et le IIIe siècle avant J.-C. dans les steppes eurasiennes.

Et une info bonus : La star de la région, c’est lui, un peintre-explorateur-moustachu qui n’a pas l’air commode sur la photo mais qui a fait des choses extraordinaires.

Nicolas Roerich (1874 – 1947)
Né à Saint Petersbourg, artiste, écrivain, archéologue, explorateur et visionnaire, il doit sa notoriété dans un premier temps à son talent de peintre et à son œuvre riche de 7000 toiles, dominées par une profonde spiritualité. Il voyagera autour du monde jusqu’à sa mort, en particulier en Asie.
Ses expéditions ne sont pas seulement scientifiques mais sont aussi des quêtes spirituelles. Il dirigera une expédition en 1926 traversant l’Altaï à la recherche du Shambhala, (sanscrit « lieu de bonheur paisible »), pays mythique, dépositaire de l’enseignement du Kalachakra. Certains historiens se sont demandés si Shambhala avait été inspiré d’un royaume réel et nombreux sont ceux qui sont partis en quête de cette terre fabuleuse. Certains le situent au Tibet, les mongols eux le placent dans une vallée de Sibérie du Sud, qui sait si nos explorateurs ne seront pas illuminés par la découverte d’une vallée heureuse au cœur du massif de l’Altaï… ?

Premières nouvelles de l’expédition Altaï  (Journées du 7 et 8 Juillet ):

Nos aventuriers sont bien arrivés à Barnaoul.  Sous le soleil, température locale 21 degrés !


Nos 6 aventuriers fraichement arrivés en Russie

Programme des deux prochains jours : traverser 500 km à travers la Taïga,  pour rejoindre la frontière mongole. Aujourd’hui, ils ont rencontré Iouri, notre guide et responsable local, et…procéder à la récupération épique des autorisations de trekking, première occasion de bafouiller quelques remerciements en russe. Ce soir, après un dîner dans une auberge de la région, ils passeront leur première nuit sous yourte !

Bon week-end à tous et à la semaine prochaine

Samedi 9 et dimanche 10 juillet :

Vendredi nous avions laissé nos 6 trekkeurs sur le pas de la yourte, où ils passaient leur première nuit. Samedi, ils ont diné chez l’habitant : concombres frais, fromage de chèvre, soupe aux choux et beignets à la viande, de quoi prendre des forces pour commencer la rando. Et dimanche, quelques centaines de kilomètres plus tard (voir carte), 1er bivouac dans la plaine verdoyante dominée par les glaciers. Les températures sont un peu fraîches la nuit, mais le temps est au beau fixe. Depuis ce matin, ça y est, ils y sont, avec les orteils qui frétillent tellement l’envie de commencer est forte…C’est tout juste s’ils ne dorment pas avec les chaussures 🙂

Chacun a arrimé ses bagages sur son cheval de bât, la marche peut commencer.

Rendez-vous mercredi pour connaitre leurs premières impressions !

Lundi 11 et Mardi 12 Juillet:

Pendant qu’un temps maussade s’abat sur notre hexagone, nos 6 explorateurs Terdav défrichent les sentiers de l’Altaï sous un soleil de plomb.  Après 2 jours de traversée du plateau d’ Ouk Ok avec une marche intense hier sur un beau passage proche de la frontière sino – kazakh, la randonnée s’est faite plus douce aujourd’hui. L’itinéraire, complètement « hors-piste » leur à permis d’admirer une vue splendide sur une chaîne de montagne kazakh inconnue au bataillon, même les russes ne savent pas son nom !!

Le soir, ils ont installé un campement dans un cadre incroyable, sur la crête de « la région des 1000 lacs » au bord du plus grand : le lac Kaldjin. Il y a des oiseaux de toutes sortes, le paysage est apparemment fantastique, dominant tout le plateau d’Ouk Ok avec les glaciers en toile de fond. Le moral du groupe est au top, complètement grisé par ces grands espaces 🙂

Dans quelques jours nous aurons peut être des photos…On croise les doigts pour que l’ordinateur du petit village de Djasator fonctionne !

Bonne fin de semaine à tous et bon week-end à ceux qui font le pont 🙂

Jeudi 14 au samedi 16 Juillet:

Mercredi 13 juillet. Le niveau de difficulté du trek est plus intense que prévu, nos défricheurs ont fait 8h30 de marche…mais tout le monde tient le coup !  On n’a perdu personne pour le moment, pas faute d’essayer hein 🙂 Laurent (notre guide, pour ceux qui suivent), a même réussi à dynamiser le groupe pour prendre un jour d’avance, et pouvoir par la suite couper si certaines étapes s’avèrent trop difficiles. Le moral est toujours là, même si la pluie a fait son apparition, rendant le terrain spongieux et obligeant à sauter d’une touffe de tourbières à l’autre. Patrice a raté une motte et s’est embourbé jusqu’au genou ! La photo la photo !! Nan désolés, nous n’avons pas de dossiers sur cet épisode… au grand regret de ses proches 🙂

Le lendemain, il a fallu traverser des rivières avec les chevaux et c’était délicat car il y avait beaucoup d’eau…ah et sinon on nous signale qu’ils ont aussi découvert ce jour là « la vallée des moustiques » !! Ravage absolu sur les mollets de nos trekkeurs. Le voyage est hyper dépaysant : L’équipe locale pêche le soir pour le dîner, une friture d’Ombres fort goûteux… mais qu’ils servent en dessert, grand désespoir de Magalie !

Le tout arrosé d’une petite vodka ou d’un petit hydromel local… Dé-li-cieux, ça améliore le corned beef russe !

Vendredi 15 juillet, ils sont donc arrivés dans la soirée au petit village altaïen de Djasaltor, ou le petit ordi n’a pas réussi à nous envoyer quelques photos…ce n’est que partie remise ! Le beau temps est revenu, les moustiques disparus et nos trekkeurs continuent leur route. Ils savent désormais que ce trek est plus engagé (niveau 5 chaussures au lieu des 3 anticipées), mais que la beauté des paysages est vraiment une récompense à la hauteur !  Dans les jours qui viennent, ils vont se rapprocher du mont Beloukha, sommet de Sibérie avec ses 4506m…

Suite au prochain épisode…

Dimanche 17 et lundi 18 juillet :

Un duo de jours « explosifs » pour nos 6 explorateurs. Deux chevaux ont chuté dans un dévers… avec toute leur cargaison sur le dos ! Plus de peur que de mal, rien de grave. De simples incidents culinaires : toutes les provisions ont souffert, ils ont assisté à un véritable feu d’artifice de lait concentré (rare !) et la pharmacie est parfumée à la confiture.

Ils sont maintenant dans la vallée de Yidi-Ghême, qui se présente telle une flèche dirigée vers le Mont Beloukha. Ils ne peuvent pourtant pas encore le voir, car il est masqué par deux autres sommets à 4000m.

Il faudra donc changer de vallée pour s’en approcher. Ce matin, il a fallu forcer le passage à travers d’épaisses broussailles et Laurent a égaré Patrice. Suspense pendant 30 minutes. Chacun a eu son petit coup d’adrénaline, puis ce furent les joyeuses retrouvailles !!

Ce soir, le groupe dressera un grand feu de camp, au milieu de mélèzes d’un vert profond…la suite jeudi !

Mardi 19 et mercredi 20 Juillet:

Depuis la dernière fois, ils ont donc progressé dans la vallée, assez péniblement car la végétation est très dense et il n’y a pas de chemin… Iouri, notre guide russe, retrouve ses instincts de sibérien en partant tout droit à la machette, nos explorateurs eux, suivent plus prudemment Laurent en serpentant par les trouées qu’ils peuvent trouver.

En bout de vallée, arrivée spectaculaire au pied d’un immense glacier de 8km. Avant de monter le camp, ils ont pu marcher quelque peu sur ce géant glacé.
Et sinon une journée gastronomique pour nos français :  Une matinée « marche et cueillette » avec la récolte de savoureuses baies préparées en compote et… en liqueur…macérée dans la vodka…

Un Dîner hautement amélioré car rencontre avec des chasseurs qui ont partagé avec eux leur prise du jour : du cerf !
Et dernier événement notable des 2 derniers jours : ils ont aperçu un ours (à la jumelle) !

Désolé, nous n’avons pas de photo des derniers événements mais promis nous nous rattraperons à leur retour. 🙂

Jeudi 21 et vendredi 22 Juillet:

Vendredi 22 juillet. Ces dernières 24h, le trek s’est transformé en croisière fluviale. Le groupe avance sous une pluie diluvienne. Ils ont tout de même réussi à gravir plus de 1200m de dénivelé positif et arriver au col, où ils ont établi le campement. Tout est trempé, les vêtements sont à tordre… Chacun remercie intérieurement l’inventeur de la Gore Tex et du pantalon imperméable 🙂
Moment de poésie à travers les gouttes : ils ont aperçu un troupeau de 108 bouquetins. Comment pouvons-nous êtres si précis, hein ? On vous le donne le secret : l’œil affuté de l’équipe locale, qui compte la chasse parmi ses loisirs, les a dénombrés un par un !

Le soir, le temps s’est découvert et tous ont pu s’émerveiller d’une vue à 360° sur les montagnes aux crêtes neigeuses environnantes et leurs profonds canyons… Un petit rayon de soleil venait même leur chauffer doucement le dos (et sécher les chaussettes ouiiiiiiiiiiiiii !) tout en admirant ce splendide panorama.

Samedi 23 et dimanche 24:

La météo continue de faire des caprices sur les sentiers de l’Altai, et nos 6 explorateurs terminent le trek sous le déluge. Et 6°C. Le niveau d’eau est très haut, et franchir les passages à gué des rivières relèvent du défi, il faut grimper sur les chevaux à plusieurs reprises. La fatigue se fait un peu sentir, et l’avancée est plus lente. Le groupe a dressé le campement sur la crête (dans le brouillard total !) avec un Mont Belukha complètement invisible derrière les nuages. Et pour couronner le tout, une nouvelle qui déstabilise un peu nos champions : Le stock de vodka est épuisé !!

On croise les doigts pour que le soleil revienne, et qu’ils puissent continuer à marcher agréablement sur la piste de Nicolas Roerich, celle que l’explorateur avait empruntée pour entrer dans le massif de l’Altaï à la recherche du Shambala.  C’est bientôt la fin du voyage… Laurent devrait nous passer un dernier petit coup de fil aujourd’hui ou demain, on vous tient au courant très vite !

Lundi 25 et mardi 26 juillet:

Hier fut une magnifique journée sur les crêtes pour nos randonneurs, avec un soleil radieux, et la vue tant attendue sur le majestueux Mont Beloukha.
Bon, il a fallu aussi traverser une tumultueuse rivière en rafting. Mais après ces dernières semaines de trek, c’est du gâteau. Et selon Solange, c’est apparemment bien « moins pire » que de traverser à cheval…

Ce matin, pluie à nouveau pour le dernier jour de trek, mais une arrivée réconfortante dans un village de « Vieux Croyants » et logement chez l’habitant. L’occasion pour nos voyageurs de tester le fameux banya (sauna typiquement russe) : on commence par alterner surchauffe et douche froide, puis on enchaine sur un inoubliable fouettage aux branches de bouleaux… la légende veut que cela favorise la circulation et purifie l’organisme ! Ils sont donc ressortis de là, rouges comme des tomates mais propres comme des sous neufs 🙂

Le tout évidemment suivi d’un repas pantagruélique, préparé avec amour par une chef – babouchka talentueuse. Un trek qui finit bien, le ventre plein et la peau douce !
Retour à la civilisation les 2 prochains jours (par la route) et quelques photos très prochainement…

Jeudi 28 : Fin du Trek 🙁

Nos 6 explorateurs s’envolent aujourd’hui pour la France,  mais avant de quitter le sol Russe ils ont réussi à nous faire parvenir quelques photos depuis le web café de Barnaoul pour notre plus grand plaisir… En attendant leurs témoignages.

Commentaires (18)
FAIVRE7 juillet 2011 à 18 h 24 min

Très bonne initiative que cette possibilité de suivre le trajet. Je voyagerai avec eux… depuis l’ordinateur !

Bon courage aux voyageurs.

(Ne m’envahissez pas de pub ! merci).

PERETTI Evelyne8 juillet 2011 à 11 h 10 min

Quel beau voyage….dans une contrée presque « vierge » de touristes…et quelle belle initiative…j’ai hate de suivre ce trek….bon vent à tous

Jacques10 juillet 2011 à 9 h 51 min

Bon vent à toi Laurent et à tes suiveurs….

gérard nicole13 juillet 2011 à 18 h 01 min

bon vent dans ces contrées hors du tourisme de masse. Quelle chance ils ont………je suis virtuellement du voyage…….

annick14 juillet 2011 à 9 h 18 min

tres bonne idée : cette exploration de nouveaux territoires en direct ou presque !on a l’impression d’etre avec eux ! bonne continuation !!

véronique15 juillet 2011 à 14 h 37 min

Une lucarne ouverte vers un ailleurs…Une aventure enrichissante autant pour eux voyageurs que pour nous spectateurs! Bonne route

cheillanm18 juillet 2011 à 19 h 25 min

ça c’est une bonne idée. les journées sont ponctuées de photos et de commentaires. superbe et merci pour l’initiative.

Hugues Cheillan18 juillet 2011 à 19 h 52 min

Merci à Terdav et à Laurent de nous faire vivre votre voyage pratiquement en direct.
Quelle bonne initiative!
On rêve qu’on est avec vous!( sauf pour les moustiques … on a déjà les nôtres)

Martine18 juillet 2011 à 22 h 16 min

Héhé, bon voyage à tous! Ca a l’air pas mal du tout… Laurent, n’abuse pas de la Vodka!

Plougastel-Daoulas19 juillet 2011 à 18 h 34 min

Bon courage à vous tous, on pense à toi Martine.

France20 juillet 2011 à 12 h 10 min

Bourges 20 Juillet

Alllez Solange !! Tiens bon !! Je t’attends …….. vivante de préférence !!!!!

France20 juillet 2011 à 13 h 40 min

france
bourges 2O juillet
Allez Solange !!!!! Tiens bon !! Je t’attends …….. Vivante de préférence !!!
Et mollo sur la vodka !!

Nath21 juillet 2011 à 8 h 14 min

Bonjour les aventuriers,

Très sympa d’avoir la possibilité de suivre à notre façon votre voyage ;-)). Et les cartes de dénivelée nous projettent un peu plus dans l’environnement dans lequel vous êtes. On comprend mieux les messages que vous nous envoyez (Excellente idée!). Il nous manque juste le soleil et surtout les échanges avec les personnes locales. Profitez surtout. Kenavo

Brigitte22 juillet 2011 à 16 h 47 min

Elle a l’air sympa cette petite rando.
N’oubliez pas de bien nourrir Guy , sinon il pourrait être de mauvaise humeur ou pire tourner de l’oeil !

Véro23 juillet 2011 à 23 h 16 min

Bonjour aux explorateurs….

Bain de boue, stimuli de moustiques, mélange de denrées + ou – licites le tout arrosé de vodka, traversée au coupe-coupe… ça ressemble presque à un stage commando!
Attention au contrôle anti dopage à l’arrivée…. Ccontinuez à nous faire rêver!

France25 juillet 2011 à 8 h 50 min

france
bourges 25 juillet

Merci pour ce merveilleux voyage vers l’Infini !!!
Solange , votre vieille amie vous attend
A bientôt !!!

véro25 juillet 2011 à 19 h 28 min

Enfin, on revient à des choses plus « normales » : promenade… cueillette… étude de la faune… et chantons sous la pluie! On n’attend plus que les photos!

véro28 juillet 2011 à 15 h 43 min

Merci de nous avoir fait profitter virtuellement de ce voyage atypique. Le mot
AVENTURE a pris ici tout son sens. Très belles photos.
Belle initiative à réitérer.