Accueil  > Expéditions > Suivi d'expé > Jack London (1876/1916), écrivain et voyageur

Jack London (1876/1916), écrivain et voyageur

Par - le 25 février 2011

Dans la biographie qu’il lui a consacrée, le chanteur Yves Simon le qualifie de « vagabond magnifique ». Jolie formule pour dire ce coureur des bois qui arpenta la planète en long et en large, depuis le cap Horn jusqu’au détroit de Béring en passant par l’Australie et la Grande-Bretagne.

Né en Californie dans une famille pauvre, Jack London ne peut assouvir sa soif de voyages, de rencontres et de découvertes qu’en travaillant très dur dans une Amérique alors en plein développement et tout juste sortie de la guerre de Sécession. Une école de la vie qui formera également son engagement social et politique. Tour à tour ouvrier, marin et mineur, il participe à la ruée vers l’or au Klondike, dans le Grand Nord canadien. Cette expérience lui inspire ses deux romans les plus connus, « L’Appel de la forêt » et « Croc blanc » qui mettent en scène des animaux évoluant dans un environnement somptueux (le célèbre wilderness américain) et dont les aventures croisent vie sauvage et civilisation. Entre nature et culture, le monde que décrit Jack London, souvent âpre, réussit à devenir beau par la volonté des hommes de se surpasser et d’œuvrer en groupe à des projets communs.

Commentaire (1)
Rod21 février 2011 à 12 h 45 min

très intéressant