Accueil  > Lifestyle > Déguster un thé du Sri Lanka

Déguster un thé du Sri Lanka

Par - le 30 novembre 2015

Saviez-vous que l’on peut déguster un thé au même titre qu’un bon vin ? Nous sommes allés à la rencontre de Hugo Plault, conseiller en vins et spiritueux et formateur à l’IFCO (Institut de la vigne et du vin) de Paris, où sont proposés des ateliers de découverte des thés, parfums et cigares.

Hugo-130x130

« Tout d’abord, remettons-nous un peu dans le contexte historique. C’est un accident qui amène le Sri Lanka à cultiver le thé. En 1850, un parasite du caféier décime la totalité des plants, mais quelques audacieux avaient déjà introduit le théier sur l’île… Depuis, le Sri Lanka est le 4ème producteur mondial, juste derrière le Kenya.

Voici quelques clés pour apprécier le thé sri lankais. Traditionnellement, il faut savoir que ce thé se boit très infusé. C’est une liqueur d’un rouge sombre aux reflets cuivrés qui se déguste parfois accompagné de lait et/ou d’épices. Ses particularités ? Il possède une astringence marquée très appréciée des locaux, ainsi que de belles notes fruitées (orange, coing, pomme cuite) et épicées (muscade, cannelle). Un véritable voyage !

IF

Sur place, dans 90% des cas, on vous proposera un thé infusé à partir de feuilles brisées, « brocken tea » ou « fannings », ce fameux thé corsé, dont les Sri Lankais raffolent. Parlez-leur de thé en feuilles entières, et la plupart d’entre eux vous rirons doucement au nez  🙂 Cependant, il existe sur place quelques grands crus, que vous pourrez dénicher au cœur de l’île, dans le très réputé district de Nuwara Eliya, ville du sud du Sri Lanka située à une centaine de kilomètres au sud de Kandy, et de la réserve naturelle de Piduruthalagala. Vous pourrez donc rapporter un peu de cet excellent thé chez vous, et prolonger ainsi votre voyage ! ».

Sri Lanka juin 2009

Sri Lanka juin 2009