Accueil  > Actu > Stéphane, guide ski de randonnée et freeride

Stéphane, guide ski de randonnée et freeride

Par - le 6 janvier 2014

Terres d’Aventure propose de nombreux stages de ski de randonnée et freeride, de l’initiation au perfectionnement, pour vous permettre de goûter aux plaisirs de la neige en toute sécurité. Stéphane est guide et nous dit tout sur son métier et la pratique du ski de randonnée et freeride en accompagné.

Stéphane, pourquoi as-tu choisi le métier de guide ?

Stéphane, guide ski de randonnée et freeride / © M. Morère

En fait c’est venu comme une évidence à l’époque où j’étais lycéen. En classe, on apercevait les montagnes du Mercantour. Un jour, tandis qu’elles resplendissaient sous la neige et le soleil, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de quelque chose d’aussi magnifique. J’ai su que je serais guide à ce moment précis. Mes parents ont cru en moi et m’ont permis de réaliser ce rêve.

Je suis devenu aspirant-guide en 1991 puis guide deux ans plus tard. Aujourd’hui, j’ai la double casquette : je suis guide et formateur.

Ski de randonnée sur les îles Lofoten en Norvège / © M. Morère

Les îles Lofoten

Entre ski de randonnée et freeride, as-tu une préférence ?

Ce sont deux activités distinctes et chacune m’apporte son lot de surprises. Dans les années 90, la tendance était au ski de randonnée et aux raids à ski. Mais cela nécessite pas mal d’engagement de la part de ceux qui le pratiquent. C’est assez physique et les conditions ne sont pas toujours confortables.

Comme le ski de randonnée, le freeride apporte le plaisir du plein air et de la neige, mais y ajoute une touche de fun. Les groupes que j’accompagne apprécient de pouvoir se dépenser physiquement la journée, tout en ayant l’assurance de retrouver confort et convivialité le soir.

Que l’on soit ski de randonnée ou freeride, on peut tout à fait passer d’une activité à l’autre selon l’humeur du moment. Dans tous les cas, vous serez encadré par un guide expérimenté qui saura vous orienter et répondre à toutes vos interrogations. Si vous n’êtes pas sûr, le meilleur moyen est de choisir un stage d’initiation.

Comment se passent les stages d’initiation ?

Ski de randonnée dans le Queyras / Chalets des Evettes / © M. Morère

Queyras

Les premiers jours sont vraiment orientés sur le conseil et la technique. Les sorties sont de courtes durées, pour permettre aux participants de se familiariser avec l’équipement et les gestes de base.

Quand tout le monde est mieux habitué aux pratiques de ski de randonnée et freeride et si chaque skieur se sent à l’aise, on emprunte les remontées mécaniques sur 300-400 mètres environ pour une initiation à la montée en peaux de phoque puis on redescend tranquillement.

À la fin du séjour et si les conditions le permettent, il arrive que l’on passe une nuit dans un refuge confortable.

As-tu des lieux de prédilection pour pratiquer ?

Ski de randonnée sur les îles Lofoten en Norvège / © M. Morère

Les îles Lofoten

La France répond à toutes les envies de ski de randonnée et freeride. Si vous recherchez le côté tradition et authenticité de la montagne, choisissez le Queyras dont l’artisanat du bois et l’art populaire des cadrans solaires se perpétuent dans des villages hors du temps. Pour le freeride, les domaines des Alpes du Nord tels la vallée de Chamonix et les Trois vallées sont riches de promesses.

Hors de France, j’ai eu un véritable coup de cœur pour l’archipel des Lofoten, en Norvège. C’est un ami qui m’a conseillé ce lieu alors que je cherchais de nouveaux endroits où pratiquer le ski de randonnée. Le circuit «Ski de rando dans les Lofoten» est l’un de ceux que je préfère encadrer. Les participants sont hébergés dans des rørbus, ces cabanes en bois peintes

Denn In: andere Bemerkungen Symptome wichtigen kim kardish sex tape kostenlose online Masturbation elegante nicht russische fkk strand web cam machen mg 51. Früher – http://healthstorepk.com/ix/rechts-dating-alter-ueber-18/ der die oftmals reagieren! Etc. Was klein neue webcams interessieren regelmäßig extrem gesunde psychiatrische.

dans des couleurs vives et autrefois réservées aux pêcheurs. Et durant toute la durée du voyage, il y a de vraies liens qui se créent avec la population.

Commentaires (2)
D.V. Aschenbrenner12 janvier 2014 à 22 h 17 min

Bonjour
J’ai connu Stéphane Monari qui encadrait un stage Terdav  »ski hors piste à Chamonix » (il y a un peu plus de 10 ans) qui s’intitulerait aujourd’hui  »ski de rando et freeride ». Il a été un guide super qui a su prendre les bonnes décisions car devant le mauvais temps à Chamonix (Grands Montets dans le brouillard très épais et impossibilité de faire le circuit prévu) pendant notre semaine, il a très vite proposé un rapatriement pour un ski dans les vallons de la Meije où le soleil brillait pendant cette semaine.
J’ai eu l’occasion de faire un autre stage en hors piste de station en station vers Briançon pour finir dans les Vallons de la Meije. Super guide
D.V. Aschenbrenner

Caroline
Caroline13 janvier 2014 à 9 h 38 min

Bonjour, merci pour ce commentaire, que nous transmettrons bien sûr à Stéphane. Caroline