Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > d’Audierne à Plouhinec

d’Audierne à Plouhinec

Par - le 12 décembre 2011

29 Novembre – J109-119 – 1909 km

Bientôt 2000 km et pour être honnête, on commence à le sentir 🙂 Les pieds chauffent, les ampoules sont devenues double (voire triple) peau, les épaules tirent… même nos chaussures ont rendu l’âme ! D’autant plus que l’hiver s’installe, les journées sont plus courtes, le vent plus froid et nous essuyons nos premières tempêtes bretonnes !
Mais qu’est-ce qui nous aide à avancer ? nous demanderez-vous… L’envie d’aller jusqu’au bout bien sûr, mais aussi des moments magiques comme un arc-en-ciel que l’on voit littéralement « tomber » dans la mer juste devant nous (si si), ou encore des rencontres surprenantes, ces « destins de mer » dont nous vous parlons régulièrement. Et cette fois-ci, c’est Benoit, jeune trentenaire, qui nous héberge… et nous étonne.


Benoit est parisien d’origine, il a grandi dans le quartier de Nation . Il a découvert la plongée à l’adolescence dans les eaux transparentes de la Corse. A partir de là, tout s’enchaîne très vite : il s’oriente vers la mer, fait ses études à Cherbourg et aujourd’hui analyse les fonds marins pour dessiner les cartes marines. Un destin comme un autre pour ce parisien rêvant de l’air du large ? Absolument pas ! la petite histoire ne fait que commencer…

Nous venons donc d’arriver chez Benoit et Julia, qui suivent nos aventures depuis plusieurs semaines. Ils habitent à la pointe de Trévignon dans une petite maison de pêcheur colorée. Sur les murs, des cartes du Groenland. Sur les étagères, de nombreux livres de dessin et de plongée… quand mon regard est attiré par la couverture d’un livre d’un bleu éclatant. Je me rapproche, la photo montre un plongeur sous la glace. Immédiatement, je lance à Benoit:
– Tu as entendu parler de ces jeunes un peu fous qui sont partis plonger au Pôle Nord ?!
Dans la foulée, je regarde le livre de plus près. Il titre « On a marché sous le pôle » et parmi les auteurs, se détache un nom : « Benoit ».
Serait-ce possible que… ??
– Oui, je les connais. J’étais même le photographe de l’expédition.
Gros blanc. Laurent et moi, on se regarde, ahuris. Cette expédition est un mythe pour tous les aventuriers ! A partir de là, les questions fusent et cette fois-ci, c’est nous qui les posons 😉
– Vous êtes partis à combien ? Pour combien de temps ? Quel était le moment le plus dur ? Et le retour ? Raconnnnnte !!
Quand le « Tour de France à pied » rencontre « On a marché sous le Pôle », ça donne une soirée haute en couleurs ! Echange d’anecdotes, de tuyaux sur les aspects pratiques, les techniques, les frayeurs, les étonnements et émerveillements … Une chose est sûre, une nouvelle porte s’ouvre tandis que nous reprenons notre route sur le sentier
Direction… « le Morbihan ».

Aurélie et Laurent

Plus d’images de l’étape

Une nouvelle vidéo:

Episode 8: de St Brieuc à Brest « On a gagné 20km » par Tour-De-France-a-Pied