Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > De St Hippolyte à Obenheim

De St Hippolyte à Obenheim

Par - le 14 août 2012

Du 24 Juillet au 5 Août 2012 – 5462 km

Nous voici à présent en Alsace où le contraste est immédiat. C’est beaucoup plus plat, les maisons se parent de colombages, les villages prennent des consonnances germaniques. Obenheim, Marckolsheim, Turckheim puis Dembach, Niedersteinbach… ici on parle alsacien, allemand, français et l’histoire de chaque famille est fortement liée à l’histoire de notre pays. Chez les personnes âgées, les souvenirs remontent immédiatement lorsqu’on évoque l’occupation allemande, la guerre, la résistance. Il y a plus de 70 ans, de nombreuses familles ont vu leur destin chamboulé par la folie de quelques hommes avides de pouvoir. Et aujourd’hui encore la douleur est palpable…

Tour de France à pied de Terdav en Alsace

Tour de France à pied de Terdav en AlsaceCe soir, nous dormons chez Sylvie, à Oberlarg. Sylvie est née en 1968, elle est donc française, ses tantes nées en 1941 et 1943 sont allemandes, son père né en 1934 est français et son grand-père né en 1901 est allemand. Une seule et même famille, deux nationalités, sans avoir jamais quitté leur village d’Alsace… ici, tout dépend de sa date de naissance. Après la libération, tous ont repris la nationalité française, évidemment. Mais le chemin fut long et difficile.

Lorsque nous arrivons chez Sylvie et Guy, les tables du salon sont recouvertes de cartes, de guides et de livres. Les cartes sont anotées, griffonnées, les guides sont remplis de marque-pages. Quelque chose se prépare…

Tour de France à pied de Terdav en Alsace

– Nous partons cinq mois en Amérique du Sud, nous lancent-ils, rayonnants. Voici deux ans que nous préparons ce voyage, le grand départ est dans moins de dix jours !
Argentine, Chili, Pérou et Bolivie… ils partent vers les grands espaces, la liberté, les rencontres inattendues. Voyageurs au grand cœur, ils ont déjà parcouru l’Inde, le Népal. Ils ne se lassent jamais de l’inconnu, de l’imprévu.
– C’est ainsi que nous forgeons nos plus beaux souvenirs !

Serait-ce l’héritage de leur région qui pousse Sylvie et Guy à partir découvrir l’autre bout du monde ? Peut-être… ou peut-être tout simplement la soif de découvrir, de comprendre, de rencontrer des personnes qu’ils n’auraient jamais rencontrées s’ils n’étaient pas partis.
Au moment où j’écris ces lignes, Sylvie et Guy sont dans l’avion, direction Buenos Aires. Direction ces rêves qui ont grandi en eux depuis plus de deux ans. Un océan et des milliers de kilomètres vont nous séparer mais nous savons qu’à leur retour les soirées seront animées d’anecdotes et de souvenirs qui marquent une vie.

Tour de France à Pied de Terdav en Alsace