Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > Éviter les impairs en voyage

Éviter les impairs en voyage

Par - le 23 juillet 2012

Chaque voyage est une occasion de s’ouvrir au monde et à ceux qui l’habitent. Mais il n’est pas toujours facile de comprendre les gestes et attitudes des personnes qui croisent notre route. On peut aussi les choquer ou les insulter involontairement. Pour éviter les malentendus culturels, voici quelques « trucs » à savoir avant de partir.
Hospitalité du Tibet

Exprimer ses sentiments en Asie
Dans la culture indienne, comme dans beaucoup d’autres cultures en Asie, on préfère ne pas dire « non ». L’ondulation de la tête, un léger mouvement de tête en forme de huit peut vouloir dire « oui », « non »… ou les deux !
Au Vietnam, le sourire exprime tous les sentimentsPour éviter de mettre son interlocuteur dans l’embarras, sachez qu’en Asie du Sud-Est, et notamment au Vietnam, on vous sourira, quel(le) que soit le sentiment ou la phrase exprimé(e). À chaque sentiment, son sourire, et il faut apprendre à lire le regard qui les accompagne.
Sourire, oui, mais rire bruyamment, surtout au Japon, non, car c’est extrêmement grossier. Il vaut mieux manifester son hilarité silencieusement et en couvrant sa bouche. Autrefois, seuls les paysans s’esclaffaient tandis que l’aristocratie et les Samouraïs riaient discrètement.

Remercier, donner et recevoir en Chine
Dans le sud de la Chine, pour remercier lorsqu’on vous sert du thé, il est de coutume de taper trois doigts sur la table. Ce geste doit son origine à l’épisode suivant : l’empereur Qian Long, qui adorait voyager déguisé, fut un jour amené à servir du thé à sa suite. Cette dernière ne savait comment remercier son empereur sans se prosterner, ce qui aurait immédiatement dévoilé son identité. L’un d’entre eux tapa donc légèrement trois doigts sur la table : un doigt pour illustrer la tête courbée et deux autres pour illustrer les bras prosternés.
Par ailleurs, en Chine, mais également au Vietnam et au Japon, il est important de donner et recevoir avec vos deux mains. Cela montre que vous êtes pleinement impliqué dans l’acte.

Être invité en Inde
Dans les rues du Tamil Nadu en IndeEn Inde, comme dans beaucoup de pays musulmans, il est très important de n’utiliser que la main droite pour manger. Pas évident au début, mais pour peu que l’on vous montre quelques « techniques », cela devient très facile… et sans danger pour votre tee-shirt. La main gauche est réservée aux choses impures. Par exemple, pour transporter vos chaussures – qui sont en contact avec le sol et donc impures – avant de pénétrer dans un temple.
Chaussures, toujours. Sachez qu’il est insultant d’en montrer la semelle (cela vaut aussi pour la plante des pieds). Pensez-y avant de vous asseoir « à la cool » sur un siège, jambes étirées et semelles exhibées.

Il existe bien d’autres gestes et bien d’autres coutumes. À vous de les découvrir, car cela fait aussi partie du voyage. Vous rencontrerez partout des hôtes bienveillants, ravis de vous montrer le bon exemple. N’hésitez pas non plus à consulter les fiches techniques des voyages Terres d’Aventure, qui regorgent de bons conseils.