Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > L’Ol Doinyo Lengaï : montagne sacrée des Masaïs

L’Ol Doinyo Lengaï : montagne sacrée des Masaïs

Par - le 20 novembre 2013

La semaine dernière Yann, Camille et Pascale, de retour de voyage avec 5 autres Terdaviens nous présentaient 3 sites majeurs de la Tanzanie : le parc de Tarangire, le cratère du N’Gorongoro et les Gol Mountains. Durant ce voyage, Charles et Yann ont également gravi la montagne sacrée des Masaïs :  l’ Ol Doinyo Lengaï.

Lengaï

Charles nous raconte leur ascension du Lengaï.

IMG_2699« A défaut de faire le Kilimandjaro faute de temps, nous avons entrepris l’ascension du Lengaï ! Mais le Lengaï, c’est quoi au fait? C’est un volcan en activité avec quelques fumerolles au sommet, une montagne sacrée pour les Masaïs « la montagne des dieux », à la forme conique parfaite et un belvédère parfait pour admirer ces somptueux paysages du lac Natron et du grand Rift.
L’ascension à l’air très simple : A l’aller on monte et au retour, on descend ! Mais notre guide nous a prévenu : 5km de montée, 1600m de dénivelé positif, une pente à plus de 40 degrés, un terrain très très technique ou l’on met souvent les mains pour progresser . Et ne cherchez pas de chemins en lacets, il n’y en a pas : c’est droit dans la pente ! Nous sommes partis à minuit de 1300m d’altitude, avec Bakari notre guide, Yann. Je suis en tee shirt au début car on ne ressent pas encore trop le vent qui balaye les faces du volcan plus haut. Partis d’un bon pas, à 2h30 du matin, nous étions déjà à 2500m soit trop rapide car nous voulions arriver au sommet (2980m) au lever du soleil. IMG_2695Pourtant, je n’ai jamais marché sur un terrain aussi difficile, glissant, poussiéreux, souvent à 4 pattes et les risques de chute sont nombreux si on n’est pas vigilants. Bref, Il faut vraiment avoir le pied montagnard et très bonne condition physique exigée, comme au Kili ! Nous improvisons un bivouac sur les pentes du volcan.  Cela nous laisse le temps d’admirer un ciel étoilé magnifique. Nous reprenons notre ascension dans les odeurs de souffre, puis arrivons au sommet après avoir croisé plusieurs fumerolles. Nous sommes heureux car ce sommet se mérite vraiment. La vue est extraordinaire, l’ombre du Lengaï se projette sur les montagnes ; Nous ne restons pas longtemps car un vent très violent nous projette des petits cailloux sur le visage. Nous entamons une descente périlleuse où il faut absolument éviter de faire tomber des pierres qui pourraient atteindre des randonneurs plus bas. » Charles

Le Lengaï en quelques chiffres :

Date: 2013-10-15
Longueur: 9.82 km
Durée: 07:39:55
Moyen: 1.4 km/h
Ascension: 1630.2 m
Descente: 1626.9 m
Vitesse max.: 4.1 km/h
Altitude max.: 2815.3 m
Altitude min.: 1185.2 m
Diff. alt.: 1630 m

Et retrouvez les images du sommet du Lengaï sur la vidéo de la Tanzanie faite par Yann : c’est ici.

IMG_2652

Commentaires (2)
Charles de Bruocsela
Charles de Bruocsela23 novembre 2013 à 10 h 13 min

Merci Charles de Massilia!
Très sympa à lire…ça donne envie d y aller! 🙂

Charles de Bruocsela
Charles de Bruocsela23 novembre 2013 à 10 h 16 min

ps: et merci Yann pour la vidéo!