Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > L’expédition « Sur les traces du Yéti » , l’aventure continue

L’expédition « Sur les traces du Yéti » , l’aventure continue

Par - le 9 octobre 2015

Sur les traces du Yéti

L’expédition « Sur les traces du yéti » se poursuit et au 64e jour, et jour de repos depuis Syabru Besi, Laurent et Anne nous donnent des nouvelles.

« Connexion depuis Shyabru Besi, sud du Langtang où nous prenons notre second jour de repos et notre 3ème douche chaude en 63 jours ;-).

Nous avons rapidement quitté le tour des Annapurna pour celui du Manaslu. Il suffit juste de remonter à 5100m ;-). Temps moyen pour passer le col mais une caravane d’une centaine de mules nous accompagnait, belle ambiance. C’est la seule façon de ravitailler Samdo, Samagaon et Loh depuis le séisme. Le tour du Manaslu est ouvert mais le passage par le village de Uiya est franchement vertigineux et engagé.
En descendant, nous commençons à voir les stigmates du tremblement de terre. Nous repartons vers l’est et les basses vallées ; et les galères débutent ! La mousson nous rattrape, nous l’avions presque oubliée, elle non ! La pluie devient incessante, la végétation dense, et nous sommes souvent trempés du matin au soir. Rentrer dans sa tente mouillée soir après soir n’est pas toujours de bon goût ;-).
Les sentiers sont multiples et bien cachés, ce qui nous a valu de nombreuses erreurs et des heures d’effort perdues.
L’option par Hindung a dû être abandonnée, le temps est resté à la pluie durant 8 jours et nous n’avons même pas aperçu le col. Retour en arrière sous les agressions voraces de sangsues toujours plus nombreuses.
Aujourd’hui nous avons repris notre progression vers l’Est et atteint Shyabru Besi, le soleil est revenu et nous retrouvons les sommets enneigés du Lantang. Cette vallée nous reste interdite à la vue des dégâts. Ceux-ci sont de plus en plus présents, et les affres de la terre sont partiales, certaines habitations sont en parfait état, d’autres fissurées, ont perdu un mur ou sont complètement détruites et beaucoup de monde vit sous tente.

Il nous reste à traverser Gosainkund, l’Helambu et la Rolwaling pour rejoindre la région de l’Everest… et vous, vous venez quand au Népal ? Tout le monde vous attend 🙂

yet 1 yet yet2 yet3 yet4 yet5