Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > Marcher par tous les temps

Marcher par tous les temps

Par - le 27 juin 2012

« J’ai rien à me mettre ! » Vous avez certainement déjà entendu votre sœur / amie / cousine prononcer cette phrase. Ce n’est pourtant pas l’apanage des coquettes. Tous les randonneurs se sont un jour posés cette grave question, le regard tourné vers un ciel incertain.
Le rôle des vêtements est essentiel dans le maintien de l’équilibre du climat corporel. Coup de chaleur, refroidissement, transpiration… autant de petits bobos et grosses galères dont on peut se prémunir avec un bon équipement.

Sous le soleil exactement
Juillet est traditionnellement le mois le plus ensoleillé en Europe. La chaleur peut même devenir écrasante autour du bassin méditerranéen.
Si vous décidez de randonner, adoptez de préférence des vêtements légers mais couvrants, et privilégiez les fibres Coolmax®, qui garantissent une meilleure évaporation de la transpiration, et les vêtements à indice UPF (Ultraviolet protection factor) élevé, qui protègent mieux des UV. Pensez également au trio indispensable crème solaire, casquette et lunettes.


Pour patauger dans la gadoue

En été, l’Inde et l’Asie du Sud-Est vivent au rythme de la mousson. Le temps est également pluvieux sur les Antilles et les Caraïbes. Si malgré tout, vous avez décidé de braver la pluie, pensez à emporter un poncho ou une veste imperméable. Les premiers sont souvent plébiscités, notamment pour leur faible coût. Ils présentent cependant l’inconvénient d’être inefficace par temps de vent et assez inconfortables. Le frottement de la toile contre les oreilles et la vue partiellement bouchée ne facilitent pas une communion sereine avec la nature. Les vestes conçues avec les technologies eVent, Pertex®, GORE-TEX®, MP+® protègent bien des intempéries, et leurs membranes ont des propriétés coupe-vent et respirantes. Elles sont hélas plus chères.

J’t’emmène au vent
Vous êtes de ceux que le vent enivre ? Vous rêvez de Patagonie ou de Mongolie ? Avez-vous déjà entendu parler de l’effet windchill ? Le vent chasse la couche d’air chaud isolante qui normalement protège le corps. Par grand vent, on a ainsi l’impression qu’il fait plus froid que la température indiquée au thermomètre. Avant d’affronter la tempête, pensez à vous équiper de vêtements justement appelés windstopper, du nom de la membrane Gore Windstopper®, qui protège contre le vent et stabilise le microclimat de la zone autour de la peau.

Enfin, avant de partir, pensez à consulter la rubrique Equipement de notre site et faites un petit tour sur le site de notre partenaire The North Face qui fourmille de renseignements sur les dernières innovations textiles.