Accueil  > Points de vue > Récits de voyages > Trek au Pérou avec Denis

Trek au Pérou avec Denis

Par - le 11 juin 2013

À Terdav, Denis s’occupe de vous mitonner des treks au Pérou aux petits oignons. Au mois de mai, il s’est rendu sur place pour s’assurer que vous y serez bien accueilli. Revenu à Paris avec plein de photos, nous lui avons demandé d’en sélectionner cinq qui selon lui, racontent un peu le Pérou. C’est parti pour un voyage en images du canyon de Colca au Machu Picchu en passant par le lac Titicaca.

Randonnée dans le canyon de Colca

© Denis Chambon

Canyon de Colca

«Avec une profondeur pouvant atteindre 4000m, le canyon de Colca est un sérieux prétendant au titre de «canyon le plus profond de la planète». C’est aussi l’un des plus beaux. C’est ici, notamment au rocher du Condor, qu’on peut observer le condor, oiseau sacré des Incas.
Le premier jour de notre  randonnée dans le canyon, nous sommes descendus jusqu’à l’un des villages de la vallée de Colca, San Juan de Chuccho (alt. : 2200m). Trois heures d’une descente sans difficulté technique… mais délicate pour ceux qui souffrent de vertige. Le lendemain, nous sommes allés à l’oasis de Sangalle et le 3ème jour, nous avons entamé la remontée. L’effort consenti est à la mesure du décor : abruptes parois, vallée hérissée de cactus, cultures en terrasses…»

Rencontre au bord du lac Titicaca

© Denis Chambon

Lac Titicaca

«Nous avons passé 3 nuits sur la péninsule de Capachica, qui occupe la partie ouest du lac Titicaca. C’est une région méconnue et donc très préservée. Les habitants n’ont pas eu à subir un tourisme trop intrusif. Du coup, le lien entre nos hôtes et notre groupe était vraiment authentique.
C’est ainsi qu’on s’est retrouvé à disputer un match acharné de volley avec eux. L’une des joueuses était une femme déjà âgée qui portait l’habit traditionnel de la région (jupe bouffante et chapeau). Âgée ou pas, tenue encombrante ou pas, elle nous a mis une belle correction !
Heureusement, nos randonnées dans la région nous ont réconfortés, surtout celle sur les hauteurs de Llachon. La vue y est extraordinaire. On aperçoit même les sommets de la cordillère Royale, pourtant située en Bolivie, à plus de 60 km.»

Col de la Raya : du lac Titicaca à Cusco

© Denis Chambon

Col de la Raya

«J’aime particulièrement cette photo. Elle représente le col de la Raya (4338m), qui sépare la région du lac Titicaca de celle de Cusco. C’est ici que débute l’Altiplano, cette haute plaine qui s’étend à plus de 4000m d’altitude entre les cordillères occidentale et  orientale. Ici aussi qu’on peut admirer la beauté de la puna, ces arides pâturages des hauts plateaux des Andes qui buttent contre des sommets enneigés parfois hauts de 6000m.»

Découverte du Machu Picchu

«Cela aurait été dommage de vous parler de trek au Pérou sans évoquer le Machu Picchu, patrimoine mondial de l’UNESCO. On ne présente plus cette gigantesque citadelle inca, redécouverte en 1911 par l’archéologue Hiram Bingham. Je peux vous parler en revanche de deux randonnées pour découvrir le Machu Picchu sous un autre angle que celui traditionnellement adopté.
Une partie de notre groupe a fait l’ascension du Huayna Picchu, une montagne qui domine le site historique d’environ 290m. La grimpette est assez raide mais la vue offerte est géniale. Le reste du groupe a choisi de se diriger vers la porte du Soleil, l’arrivée d’un célèbre trek au Pérou : le chemin de l’Inca. Une heure et demie de marche supplémentaire et là encore une vue différente du site, et le plaisir de ressentir ce que ressentaient les premiers voyageurs, au temps de l’apogée de l’empire inca.»

© Arnaud Bernard

Machu Picchu

Que manger pendant un trek au Pérou ?

© Denis Chambon« Du maïs bien sûr, il en existe une quarantaine de variétés et les possibilités de le cuisiner semblent infinies : tamaleschoclo con queso, etc. Le maïs violet sert ainsi à fabriquer la chicha, bière de maïs peu alcoolisée et utilisée pour les cérémonies religieuses dédiées à la Pachamama, déesse majeure du panthéon inca. Plus sérieusement, on mange très bien au Pérou. La nourriture est équilibrée et préparée avec quantités d’herbes et d’aromates qui lui donnent une saveur inimitable. Tous les repas sont accompagnés du maté, infusion de feuilles de coca ou de muña.»