Accueil  > Terdav Trail > UTMB® > Confessions d’un enfant du trail

Confessions d’un enfant du trail

Par - le 31 août 2012

Charles, notre conseiller à Marseille est un passionné de trail. Il recherche sans cesse de nouvelles courses, de nouveaux défis. En fin d’après-midi, il prendra le départ de l’UTMB® (consultez le programme complet de la course ici). Auparavant, il nous en dit un peu plus sur sa pratique du trail.

Raconte-nous ton parcours de trailer.
J’ai commencé à courir en 1988 à l’armée car j’y étais obligé ! J’y ai pris goût et comme en plus cela me permettait d’être en forme pour mes randos en montagnes, j’ai continué. En 1994, j’ai croisé les coureurs du marathon de Paris dans les derniers kilomètres de la course. J’ai vu ce jour là des gens se sublimer pour aller au bout de l’effort. J’ai trouvé cela génial et en 1995, j’ai couru le semi, et le marathon de Paris. Ma passion pour la course à pied a vraiment commencé à ce moment là. J’ai par la suite couru une quarantaine de semi-marathons et pas moins de vingt-cinq marathons (Chicago, Londres, Berlin, Amsterdam, Istanbul, Rome, Venise, Barcelone…). En 2002, j’ai entendu parler de course nature et de trail, et je me suis lancé. Depuis le virus du trail ne m’a plus quitté. Cela me permet d’associer passion de la course à pied, passion de la randonnée et envie de nature.

Quelle course t’a semblé la plus difficile ?
Certainement le Marathon des Sables couru en 2010 avec l’équipe Terdav. Au mois d’avril, il fait déjà très chaud dans le désert marocain. J’ai eu beaucoup de mal à gérer mon effort dans la chaleur mais ça je m’y attendais. Le plus dur, ce fut pour les pieds. J’ai souffert d’ampoules de la 3ème étape à la ligne d’arrivée finale.

Que te procure le trail ?
La liberté, le plaisir de courir dans la nature et de découvrir de nouvelles régions.

Es-tu plutôt dénivelé positif ou négatif ? traileur nocturne ou diurne ?
J’ai la chance de courir dans les calanques à Marseille, sur un terrain très technique. C’est une très bonne école. Je préfère le dénivelé positif. D’ailleurs, à l’entraînement, j’essaye de courir un maximum dans les montées (sans bâtons) alors qu’en course, je préfère, pour me préserver, marcher très vite avec bâtons. Je ne vais pas très vite en descente car je suis un peu trop prudent. Courir de nuit, même si les ambiances sont sympas, n’a pas beaucoup d’intérêt car on ne voit pas le paysage.

Comment t’es tu préparé à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc® ?
Mon entraînement n’est pas très codifié et j’improvise souvent mes itinéraires tant les possibilités sont grandes.
Je faisais cinq « petites » sorties par semaine et une plus longue tous les dimanches (de 3 à 5h). J’ai également participé à plusieurs courses cette année (entre 45 et 100 km), et fait la reconnaissance du parcours, au cours d’un stage de trail organisé par Terres d’Aventure. Je ne fais pas de VMA (Vitesse maximale aérobie, soit l’allure de course à laquelle l’utilisation d’oxygène est maximale, note de la rédaction) ou séance au seuil qui permettent de maintenir des rythmes élevés en course. Je suis essentiellement dans l’endurance, un gros diesel qui n’aime pas trop les contraintes. On en a suffisamment dans la vie. Au delà de l’entraînement, une course comme l’Ultra-Trail du Mont-Blanc® se prépare sur plusieurs années. L’expérience acquise dans les courses compte pour beaucoup.

Que penses-tu de l’ambiance des grandes courses comme l’Ultra-Trail du Mont-Blanc®?
L’ambiance est en générale très bonne dans le public. Dans certains passages difficiles, les encouragements nous aident à avancer. Seuls les débalisages sauvages peuvent poser problème.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui commence la course et qui voudrait tenter le trail aussi ?
Privilégier le plaisir. Faire d’abord des courses pour les finir : les chronos viendront plus tard.

Après l’Ultra-Trail®, prévois-tu de relever un autre challenge ?
Si je finis l’Ultra-Trail®, cette année, j’irai à La Réunion en 2013 pour le grand raid (la Diagonale des Fous est une traversée de l’île de 162 km, note de la rédaction)… autre graal de tout trailer !

Un grand merci à Charles, pour qui on croise très fort les doigts.
Pour en savoir plus sur l’Ultra-Trail®, lisez nos articles précédents et retrouvez la course en direct sur notre page Facebook.

 

Commentaires (5)
charles
charles31 août 2012 à 14 h 15 min

Le parcours va être modifié à cause du très mauvais temps.
Les conditions sont hivernales sur les cols (neige, vent).
Le nouveau parcours va faire 100km et 6000m de d+.
Départ vers 19h ce soir pour une arrivée demain soir à partir de 21H.

Marion31 août 2012 à 15 h 38 min

Oui nous suivons cela de près. Les conditions ne sont vraiment pas idéales. Bon courage à toi et à tous les coureurs !

Sarah31 août 2012 à 22 h 34 min

Des bonnes ondes et le plein d’énergie envoyées depuis Genève! 🙂
Bon trail!

FX31 août 2012 à 23 h 39 min

Bonne course et gros mental à toi.
Je pense et j’espère qu’on aura l’occasion de se rencontrer dans nos calanques !

Charles
Charles2 septembre 2012 à 19 h 25 min

Mission accomplie en 23h20!
Une nuit très fraiche et humide, un UTMB raccoucie mais ce n’était pas une course au rabais! Bref un trail très engagé, éprouvant dans un cadre toujours aussi extraordinnaire, d’autant plus que le soleil est apparu l’après midi.
Vivement l’année prochaine…