Accueil  > Terdav Trail > Marathon des Sables > 2ème étape du MDS: le vent de sable se lève

2ème étape du MDS: le vent de sable se lève

Par - le 9 avril 2012

Récit de la journée par Marc:

Ca y est on est en terrain connu. Enfin presque…

Une partie des questions entendues la vieille chez nos coureurs, et qui ralentissaient l’action, ont leur réponse : comment courir sous le soleil, changer de terrain en permanence, comment les pieds réagiront, doser l’effort, s’hydrater, avaler les pastilles de sel… ?

Ce matin au Bivouac à côté des khaima déjà démontées (les fameuses tentes berbères ) sous lesquelles les concurrents s’abritent, courant d’air garantis, dès 6 h s’enchainent les gestes qui finiront par devenir automatiques; rouler son couchage,  allumer le feu  ,Johnny, Johnny, vérifier que tt fonctionne , les pieds, d’abord, les jambes , le dos, confectionner le petit déj, mettre à portée de main le nécessaire du jour, l’eau, s’habiller , faire son sac etc…tout ça nous mène ……à  8h30, top départ !  38 kms au programme

Petite passe sableuse  au km7, accès de l’Ouchane Alnif, joli cordon de dunes qui s’étire jusqu’au CP2, km19, puis plein sud à travers le Mader El Kebir. Nous sommes alors sur un lac, comme on l’appelle ici…99% du temps à sec, plat comme la main, l’image de l’infini pour ceux de l’équipe qui l’abordent en milieu de journée, heure à partir de laquelle la chaleur  dissous l’espace , fait flotter l’horizon à petite distance… Mirages, mirages, se déplaçant au rythme des coureurs…

Mais nous sommes en Avril, et les fortes pluies de ces dernières semaines ont gonflé les oueds qui descendent de l’atlas sur ce versant sud-est, et le secteur que nous traversons  a collecté ces eaux qui descendent vers l’Algérie proche. Une partie s’est écoulée, une partie a pénétré, ou s’est évaporée. Reste une terre craquelée par le soleil, et quelques poches d’eau ici et là, où s’abreuvent les dromadaires.

CP3, km29, Aimery : « ça va mieux que hier, j’ai bien géré l’effort ; Philippe dès le début, m’a bien empêché de courir… »

Fin du parcours, les mirages laissent la place à un vent de sable ; le thermomètre descend, mais… les yeux se dessèchent, les dents crissent. Ici, tu passes une heure avant, tu passes une heure après, la course est pas la même…

Mohamed remonte au général, les hommes confortent leur position, les choses s’installent. Claire finit seule à17h34 .Presque 9h de course, 4,3 de moyenne, ça, c’est les chiffres…Mais ils comptent peu à côté de l’histoire qu’elle s’est écrite aujourd’hui. Dominique, Quitterie, une demi-heure plus tard, je calcule plus, elles non plus …Elles sont là c’est l’essentiel…

Comme dit mon ami Lahcen du Kem-Kem de Tafraoute : « Celui qui espère, c’est mieux que celui qui attend… »

Il en a d’autres. Mais on va pas tout s’dire…

 

(Récit de l’étape 1 mise à jour dans l’article précédent)

L’étape du jour s’est achevée pour tous les coureurs de l’équipe Terdav – Cogex – Equinox. Nous en publierons le récit demain, mais on peut d’ores et déjà vous dire que la journée a été marquée part un fort vent de sable qui s’est levé dans l’après midi.

Mohamed a fait une superbe étape en remontant à la 35ème place du classement général. Denis a lui aussi bien « assuré ». Il est suivi par Philippe et Aimery qui terminent ensemble 45 mn plus tard. Lionel termine en 7h00 cette étape de 38km, malgré d’énormes ampoules au talon (voir photo plus bas). Carlos, Patrice et Thierry sont arrivés environ après 8 heures, un peu avant Gilles qui a vécu une étape difficile, « petit coup de moins bien » aujourd’hui. Enfin Claire, Dominique et Quitterie finissent l’étape entre 9h et 9h30.

Les organismes commencent à ressentir la fatigue et tous appréhendent l’étape de mercredi et ses 80 km. Mais d’ici là, il faudra encore franchir les 35km de demain.

 

Derniers préparatifs avant le départ, on se « pomponne » dans la salle de bain…

Mohamed et Lionel avant le départ de la 2ème étape

Philippe (274) et Denis (270)

Bonjour les ampoules de Lionel, même pas mal !!!!

Commentaires (13)
La Tsarine :))10 avril 2012 à 10 h 21 min

Comment va ma soeur Dominique et ses coéquipières Quitterie et Claire…?
Courage les filles!!! Coups de chaud, coups de pompe, coups de vent, vous allez les surmonter les nanas, parce que vous formez une belle équipe féminine et que vous le valez bien))!
Bien sûr qu’on se gère en individuel, il faut aller puiser tant de forces au fond de soi, mais je ne doute pas que le fait de former ce trio vous aide aussi.
Je vous enverrai bien un peu de notre « printemps moscovite » pour vous rafraîchir!
Je vous embrasse très fort

Jean-Pascal/ Toulouse10 avril 2012 à 11 h 14 min

Etape n°2 Lundi 9 Avril 2012 (38,5 KM).
Version Troubadour.

En Avril ne te découvre pas d’un fil
On le répète on le redit
Le soleil plombe à l’envie
Et la survie tient à ce fil.
Alors dans l’air frais du matin
Ils ne font pas les malins
Car savent que la proche fournaise
Ne les met pas trop à l’aise.
Mais pour notre fine équipe
Qui carburait hier au tungsténe
On peut dire qu’elle se démène
Et ne verse pas dans le flip.
Le moral reste en titane
Soudée comme les doigts d’une main
Elle suit son train
Pour le bonheur de ses fans.
Mohamed toujours il nage
Comme un poisson il remonte l’oued
Même quand il est sec çà l’aide
C’est pas possible, c’est un mirage !
Denis continue sur son train d’enfer
Mais ne devise plus avec Gilbert
Car sur son tapis volant
Pas de frein en supplément !
Philippe et Aimery ont mis le turbo
Mais la marque de leur tapis
C’est pas celle de Denis
Qui doit leur donner le tuyau.
Lionel a l’avantage du Breton
Qui sait naviguer sans compas
Alors il peut allonger le pas
En digérant l’ovomaltine en béton.
Carlos a toujours la flamme
Et en Gascon civilisé
Il fait preuve de grandeur d’âme
Et laisse notre Breton filer.
Thierry garde le rythme et remonte
Devant lui la vue est superbe
On ne parle de ces pentes qui remontent
Mais de la partie en herbes.
Juste derrière c’est le duo infernal
Et le roadook n’a qu’à se tenir
Car Patrice et Gilles ne sont pas venus bénir
ces cailloux aux allures de chacal.
Mais que vaudrait tout ce zèle
Si nous n’avions nos gazelles
Claire a passé le tout-terrain
Les crampons accrochent dans la roche
Et Dominique et Quitterie entonnent le refrain
Car le bivouac est tout proche.

Equipe Informatique10 avril 2012 à 11 h 26 min

Allez Boss !
Et merci pour les primes nous allons pouvoir nous taper un très bon resto 🙂

Isa gersoise du 7510 avril 2012 à 14 h 05 min

Un grand merci à Marc et Eric pour vos commentaires et photos qui nous permettent de suivre nos Héros. Bravo Jean-Pascal pour ce récit poétique journalier.

Avant l’épreuve des 81 km recevez tous nos encouragements Gascons de Perron, du Vignau,de Gajot, Lectoure,Auch et toutes autres lieux apparentés à notre cher Gers.
Pétris de courage , de panache , protégez bien nos trois amies Quitterie, Claire et Dominique.

Je vous embrasse

Terdav Strasbourg10 avril 2012 à 17 h 20 min

Allez Lioooooonel !!! Strasbourg est avec toi !
Courir avec d’énormes ampoules sous un soleil de plomb à 48°C.. franchement bravo

Apparemment, vu les photos, ça décoiffe pas mal 🙂

Les bises du Nord-est
Ariane et Julie

Incentives staff10 avril 2012 à 18 h 08 min

Bravo Lionel
les ampoules pas top mais courage
On te suit de loin, franchement bravo déjà
Staff Incentive

emmanuelle rey10 avril 2012 à 19 h 43 min

Solidarité féminine ..et surtout une reelle admiration face à votre exploit physique ..

Petit message perso pour Domi : J’ai fait ce que je t’avais promis ..la ‘flamme ‘ brille toujours et pas de panne de courant en prévision à Nantes !!!

J’aurais aimé posseder votre volonté à tous ..et la plume de Jean Pascal !!

Je me contenterai donc d’un GRAND BRAVO et de plein de pensées ‘energisantes’ ..la moitié du parcours est fait ! Courage à toute l’équipe !

Amitiés ( pluvieuses) Nantaises et 1 biz spéciale pour Domi

cecile (gersoise vivant a paris10 avril 2012 à 21 h 57 min

Bon sang, si la version troubadour de Jean Pascal ne vous donne pas a tous un coup de vent frais sous vos talons, que pourrai je dire de plus????N’ayant pas le même talent de conteur que Jean Pascal, je vous dirai simplement ceci et a toute l’équipe même si je ne vous connais pas tous: je vous soutiens du plus profond de mon coeur… Thierry et Gilbert je ne boierai pas un seul coup de pastis avant votre retour!! tenez le coup et ne vous faites pas mal!! Pour les gazelles, je garde une bouteille de Champ, car vous le valez bien, vous êtes dingues dingues les filles, accrochez vous, bisouxxxxx

Marion10 avril 2012 à 21 h 59 min

Domi, on te suit et on pense très fort à toi à la maison. Je t’embrasse très fort

MACRON Véro11 avril 2012 à 8 h 48 min

Un mot pour vous tous : CHAPEAU !!!! vous êtes époustouflants …..

Au moment où je vous envoie ce mot vous êtes à l’étape 3 : alors modestement je vous encourage depuis mon écran et vous envoie de la fraîcheur Nantaise ! courage à vous tous !!!

Pensée particulière pour Domi : tu es une sacrée Nana !!! je le savais déjà … vide toi bien la tête, vis à fond cette belle aventure avec ton équipe extra et tu nous raconteras à ton retour mais on ne pourra pas tt comprendre … il y a des choses qu’il faut vivre pour les comprendre !!!! courage ma grande … BRAVO BRAVO ! :):):):):):)):) je t’embrasse fort

Que Jean-Pascal laisse aller sa plume, il nous régale !!! merci

Anna Mayer11 avril 2012 à 16 h 25 min

Well done Denis and the team you are doing really well
Lots of love from Anna and Susan

Rial JF11 avril 2012 à 21 h 41 min

Respect…..franchement ils m épatent….

marc cohen13 avril 2012 à 16 h 47 min

Lionel tu me souffles
Bravo
Marc