Accueil  > Terdav Trail > Marathon des Sables > Marathon des Sables 2016 (MDS2016), les nouvelles équipes

Marathon des Sables 2016 (MDS2016), les nouvelles équipes

Par - le 5 avril 2016

IMG_2393-Copier1-600x400

Nous avons chaque année le plaisir d’être partenaire de l’épreuve du Marathon des Sables, de permettre aux familles et amis de rejoindre les coureurs au Maroc, mais aussi de soutenir des équipes qui portent les couleurs de la marque. Cette année pour le MDS2016, nous avons constitué 2 équipes Terdav-Equinox, certains ont maintenant l’habitude de défier le désert, pour d’autres cette 1ère expérience sera marquée dans leur âme et leur corps !

Bon courage à tous ceux qui se lanceront dans cette course, réputée comme la plus dure au monde, du 8 au 18 avril à travers le Sahara sud marocain 🙂

Sans titre

Présentation de nos coureurs du MDS2016

Philippe Ducos, né le 25/11/1965, habite à St Cloud.
Philippe a commencé à courir il y a environ 17 ans quand il était proche de Central Park.
Et depuis, il y a pris goût : plusieurs fois la course Marseille-Cassis, semi-marathon de Boulogne, Course des Sables en 2010, 2011, 2012 et 2013, Marathon des Sables en 2012, Marathon du Médoc, Raid du Morbihan en 2013, etc.

Philippe Ducos

Virginie Louvard, née le 04/12/1961, habite à Rennes.
Virginie court depuis déjà une bonne dizaine d’années avec ses copains bretons, ceux du bord celtique. Elle a couru plusieurs marathons (Marathon du Médoc, de New York, de Paris, de Berlin), des trails aussi (Falaises de Bonifacio, du Morbihan, etc).
Sa vraie passion reste le kitesurf, de préférence avec des dunes en toile de fond.
On l’a compris : Virginie adore le sport, le contact avec la nature, les défis et l’aventure partagée avec les autres.

Virginie Louvard

Carlos Soares, né le 10/05/1968, habite à Preignan dans le Gers.
Carlos s’est mis à la course en commençant par le semi-marathon Seissan-Auch (2010 et 2011) puis la Course des Sables de Caudéroue (2011, 2012 et 2013), le Marathon du Médoc (2012), puis se lance dans la grande histoire avec le MdS en 2012.

Carlos Soares

Gilles Bohbot, né le 28/04/1962, habite à Bougival.
Il y a deux Marocains dans l’équipe : Gilles de Casablanca et Mohamed d’Azilal.
Etre élevés aux dattes, aux cornes de gazelle, aux amandes et aux figues, ça les rapproche (photo). Un jour fin 2009, Gilles nous dit : « Bientôt je vais faire une course dans le désert ».
Mais c’est que l’animal passe la vitesse supérieure dans son programme d’entraînement et ne se contente plus de la forêt de Marly-le-Roi !
MdS en 2010 (avec Eric Balian et Dominique Barbier), Courmayeur-Champeix-Chamonix en 2011 et 2012, EcoTrail de Paris en 2011 et 2013, Marathon de Paris, de Londres et du Médoc, Marathon des Sables en 2012 et en 2014 , Course des Sables, Trail du Morbihan en 2013, Trail des Templiers et le triathlon de Paris en juillet 2015. Pour autant Gilles connaît les pièges du désert et a retenu une leçon en 2012 : aborder cette aventure avec humilité et donc accorder beaucoup de sérieux à la préparation.
Ses motivations pour s’attaquer à ce genre de morceau ? Tester son mental et ses limites sûrement, se fixer des objectifs ambitieux certainement, maintenir la forme et rester affûté c’est sûr, vivre quelque chose de fort en équipe. Alors si tu vois Gilles se mettre en croix et parler aux dunes et au vent (photo), ne prends pas peur, c’est qu’il cause aux « éléments ».

Gilles Bohbot

Laurence Klein, née le 22/01/1969, habite aux Mesneux dans la Marne.
Laurence ne fait pas que prendre l’air quand elle court : vice-championne du monde du 100 km en 2007, championne de France de trail en 2010, championne du monde de trail par équipe en 2011, recordwoman de France du 100 km et on en passe. Le palmarès complet – sur son site – reste impressionnant !
Et le Marathon des Sables, elle connaît bien : victoire en 2007, 2011 et 2012.
Il n’y avait pas que Lawrence (d’Arabie) pour crapahuter dans les dunes !
Après une blessure au tendon d’Achille en 2013, Laurence est en train de retrouver ses marques. En tout cas, l’équilibrage du sac, les bonnes chaussures, le bon moment pour boire, savoir quand absorber les doses de sel, bref, la bonne préparation avec les rasades de jus de betterave, c’est son rayon avec Damien. Profitez-en.

Laurence Klein

Abdessamed Boumaza, habite Toulouse.
Abdessamed a commencé son parcours en intégrant le club du SATUC de Toulouse, dans le groupe des sprinters sur 100m et 200m il y a plus de 5 ans, à son arrivée sur Toulouse. il a très vite compris qu’il ne ferait pas l’affaire avec son physique : 1m90 et 70kg tout juste. Son physique aurait permis d’avoir un avantage au niveau de la foulée, mais de grosse lacune de puissance pure. Il s’est alors dirigé vers le demi-fond en se spécialisant sur 800m au club du CA BALMA (banlieue toulousaine), avec des objectifs à venir sur 1500 m et 3000 m. Durant cette période, il a découvert le trail : 17km, 21km, 26km, 30km etc.
Le trail a progressivement complété son entrainement de demi-fond et lui a permis de sortir des « sentiers battus », que sont la piste et la route ; expérimenter un autre angle de la course à pieds : la course nature avec une réelle appréciation des lieux et de l’environnement.
L’ultra trail est l’occasion pour lui de réaliser un travail mental et physique difficile, totalement diffèrent du demi-fond, car, malgré sa difficulté, il ne fait pas appel aux mêmes ressources et au même niveau de concentration. Abdessamed est aussi un grand partisan de la diversité sportive : » un coureur de 800m ne devrait pas s’interdire la découverte et la pratique d’une discipline qui n’est pas en adéquation avec son entrainement habituel. Ceci permet tout d’abord un épanouissement profond, et d’obtenir une expérience variée du domaine qu’est la course à pied. »

Sans titre

Claire Ducos, née le 26/07/1965, habite à St Cloud.
Voilà une Alsacienne de souche bretonne. Tout est dit sur l’alliance des extrêmes, Est et Ouest.
Claire a donc un grand dilemme quand elle prépare son sac : l’équilibrage des sachets lyophilisés de kouign amann et de kougelhopf !Tout ça plombe un peu le sac mais ce n’est pas ce genre de détail qui va l’arrêter car la fille est volontaire. Claire a fait partie des gazelles de combat pour le MdS 2012.
Depuis elle entretient la forme : Ecorun à Vaucresson, Course des Sables dans le Gers, 10 km de Paris, Tour du Morbihan, Marathon du Médoc le 8 septembre dernier.

Claire Ducos

Albert Gaulard, né le 25/09/1946, habite à Fleurance dans le Gers.
Quand on croise le programme d’Albert, on comprend que la retraite n’est pas toujours une mer calme : MdS en 2008, Trail du Mercantour en 2009, UTMB en 2011, Grand Raid des Pyrénées en 2012 et 2013. Il faut reconnaître que les collines du Gers sont très belles mais pas tout à fait des montagnes…
Pour résumer : à partir du mois d’avril, cherchez Albert dans les bonnes vieilles flaques de boue de nos chemins. Pour partition et tempo : deux bons bâtons de marche, et pour faire ses gammes, bâtons aux poings dans les montées.

Albert Gaulard

Erik Clavery, 32ans, habite dans le vignoble Nantais,
Il pratique le trail depuis 8 ans et a été champion du Monde en 2011.
Passionné de grands espaces et de liberté, le désert de Théodore Monod et le Marathon des Sables l’a toujours fait rêver, et voilà une occasion de réaliser un nouveau rêve !
Il a découvert en stage une équipe joyeuse, soudée et passionnée avec Terdav et a hâte de vivre cette expérience, dans le désert et aux bivouacs !
Son palmarès :
4e au Grand Raid de la Réunion en 2009 et 2012
7e à l’ UTMB 2015
2e au Lavaredo Ultra Trail 2015
et Vainqueur du Trans-Martinique

Sans titre

Olivier Cochereau, né le 04/10/1970, habite à Pau.
Olivier a une bonne habitude des courses à pied. Il est plutôt du genre accrocheur : MdS 2013 (64ème), Marathon de l’Hortus (11ème), Marathon du Pays basque (20ème), Trail des Montan’aspe (10ème), Trail des Mouettes (7ème), etc.
Olivier risque bien d’être en compétition avec Mohamed Faraj pour ramasser le bois et préparer le feu… Secret défense : Olivier se pencherait en ce moment sur la manière de lyophiliser la poule au pot béarnaise. Evitez quand même de lui barrer la route vers la gamelle, sujet qui peut lui donner l’air concentré. Et quand la table est couverte de victuailles, Olivier est à la fête.

Olivier Cochereau

Retrouvez tous nos stages trail