Accueil  > Terdaviens > Conseils d'expert > Être guide à Cuba

Être guide à Cuba

Par - le 11 septembre 2013
Pepe, guide à Cuba

Le guide Pepe

« Un voyage magnifique avec un guide extra. Pepe, c’est la Rolls des guides ». Ce n’est pas nous qui l’écrivons, mais l’une de nos clientes, Perrine, partie à Cuba en avril 2013. Tous ceux qui connaissent Pepe sont unanimes : ce type est extra. Cela fait 10 ans qu’il est guide Terres d’Aventure à Cuba et cette collaboration n’est pas prête de s’arrêter. De passage en France, Pepe a fait un petit détour par l’agence Terres d’Aventure à Paris pour nous saluer. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur son métier de guide à Cuba.

C’est la première fois que tu viens en France ?

Oui c’est la première fois. Il fait un peu froid pour moi, mais je suis très heureux de connaître ce pays. J’aime beaucoup les Français et les clients Terdav en particulier. Contrairement aux touristes qui viennent à Cuba pour profiter surtout de nos plages et de notre soleil, ils s’intéressent vraiment à l’île et ses habitants. Ils me posent beaucoup de question sur l’histoire et la culture cubaines et ils ont beaucoup de respect pour nos manières de vivre et de penser. Avec eux on peut échanger, mais on ne sera jamais jugé. Et on s’amuse beaucoup: on boit les mojitos qu’on a préparés, on danse la salsa

Qu’est-ce qui te plaît dans le métier de guide ?

© Mathilde SalmonTout bien sûr ! à commencer par les liens qui se nouent avec les randonneurs durant un circuit accompagné à Cuba. Vous savez, à la fin de chaque circuit, je vais voir chaque personne pour discuter avec elle, savoir comment elle a vécu son voyage, si de son point de vue il y a des choses à revoir… C’est important d’établir une relation de confiance et ça permet de transmettre ces propos aux concepteurs de voyages.
Avec Oscar (le partenaire Terres d’Aventure à Cuba), nous accomplissons une grande partie de notre travail sur le terrain. On cherche les sentiers qui passent par les plus beaux endroits, on vérifie qu’on a les autorisations nécessaires pour les emprunter auprès des ministères concernés, on améliore les itinéraires qui ont déplu. C’est beaucoup de travail, mais j’adore ça.

Quels sont les circuits, les régions que tu préfères ?

Baracoa / © Marion Osmont

Baracoa / © Marion Osmont

J’aime beaucoup Marche au rythme de la salsa. C’est un trek et il n’est pas accessible à tout le monde, mais c’est aussi l’un des circuits où on dort chez l’habitant. Rien que pour ça, ça vaut le coup. Les soirées sont très joyeuses entre cochon grillé, partie de domino, et rhum ambré. Et puis la randonnée en montagne permet de belles rencontres. On est souvent invité pour un café par les paysans que l’on croise sur le chemin et croyez-moi, c’est très bon un café de paysan. L’est de Cuba et la sierra Maestra sont aussi de très belles régions à découvrir. Baracoa est une ville qui a énormément de charme avec les montagnes qui la dominent et la mer à proximité. Si vous êtes intéressés, le circuit accompagné Total Cuba passe par cette région.

La sierra Maestra

La sierra Maestra

Tu parlais de dormir chez l’habitant. C’est une manière sympa de découvrir Cuba ?

Baracoa / © Marlyse Lepiller

Baracoa / © Marlyse Lepiller

À Cuba, l’offre hôtelière d’État est insuffisante, cantonnée aux régions balnéaires et de qualité médiocre. Pour pallier ce manque, de plus en plus de familles cubaines ont développé une activité de chambre d’hôte. On y est très bien reçu et les repas y sont copieux et délicieux. Pour les amateurs, sachez que la langouste figure souvent au menu. Et puis, Oscar et moi essayons de dénicher les meilleures chambres d’hôte. À Trinidad, par exemple, on essaiera dans la mesure du possible d’installer notre groupe dans une maison à proximité du centre historique ou dans une demeure coloniale avec patio et balcon ouvragé.

On m’a dit que tu fumais le cigare ?

Oui, et si vous venez à Cuba, je vous enseignerais la manière d’allumer et de fumer un bon cigare cubain.

Commentaires (4)
brigitte11 septembre 2013 à 22 h 45 min

J’ai eu la chance de voyager à Cuba à l’automne 2006 avec Pepe et j’en garde d’excellents souvenirs que cet article fait revenir avec bonheur! Parce que Cuba et les Cubains sont formidablement attachants, et parce que Pepe a été un parfait accompagnateur sachant nous montrer et nous parler de son pays, nous l’expliquer et le partager avec nous. Il fut aussi un excellent professeur de « mojito »! S’il est toujours à Paris saluez le cordialement pour moi!

Banafshé de Terdav13 septembre 2013 à 11 h 31 min

Bonjour Brigitte,
Merci pour votre message… nous le transmettrons sans faute à Pepe 😉

Marie de Terdav Nantes13 septembre 2013 à 12 h 10 min

Je confirme… Pepe a été l’un des meilleurs guides rencontrés et Cuba et ses habitants un vrai coup de coeur! J’y retournerai c’est sûr… Un grand bonjour à Pepe de ma part et qu’il n’hésite pas si il a le temps à venir découvrir la Bretagne je l’accueillerai avec plaisir.

Charles de Terdav Bruxelles
Charles de Terdav Bruxelles13 septembre 2013 à 14 h 00 min

Idem ici à Terdav Bruxelles!
Oh combien de superbes feedbacks sur nos voyages à Cuba et combien d’éloges sur Pepe! 🙂