Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Les must du sud de l’Islande

Les must du sud de l’Islande

Par - le 16 août 2016

277497.ori

Jessica -Terdav ParisJessica, conseillère voyage à Paris, nous raconte son voyage en Islande. Une très bonne occasion d’évoquer les sites majeurs de ce pays qui se découvre en été ou en hiver, pour des paysages nettement différents.

« L’Islande (dont j’ai tellement entendu parler) est sans contexte recommandé à toutes les personnes fascinée par les pays nordiques mais aussi (et surtout) les passionnés de photos et de nature (un bon bol d’air pur). Plus dépaysant à 3 heures de Paris, je ne vois pas.

Mon voyage porte bien son nom « concentré d’Islande ». Au programme, volcans, glaciers, champs de lave, zones géothermales, plages de sable noir, forêts, déserts … Au fur et à mesure des kilomètres parcourus, une variété de paysages époustouflants s’offre à nous, qui, selon le temps et l’éclairage, évoquent le début ou la fin du monde.

Arrivée à Reykjavík

Même si la ville de Reykjavík est petite, c’est vraiment sympa de s’y arrêter. Nous en avons profité pour visiter l’église Hallgrímskirkja, la plus connue de la capitale (au nom imprononçable J), quasiment son symbole. Elle a un style étrange OK mais monter à son clocher vaut le coup, on a une « belle » vue sur les toits multicolores de la capitale et sur les montagnes au loin.

La réserve naturelle de Landmannalaugar

Landmannalaugar - Islande

Après 4 heures de pistes de sable en passant devant le volcan actif Hekla (qui a fait de lui mais moins catastrophique que Eyjafjallajökull – imprononçable !) on arrive dans la réserve naturelle de Landmannalaugar… site exceptionnel qui en met plein la vue ! Démesurément grandiose, une plaine avec de petits ruisseaux par endroit, un champ de cailloux au milieu de magnifiques montagnes rhyolites teintées d’ocres jaunes, bruns, rouges, avec parfois du bleu, du vert, du gris et parfois recouvert de mousse. Sans oublier la source d’eau chaude (environ 40°c) tellement agréable après une bonne journée de marche pour éviter les courbatures ou encore pour ne pas payer la douche 😉

Le parc national de Skaftafell

Gregory Gerault / hemis.fr -Région volcanique du Lakagigar, au cœur du parc national de Skaftafell (Islande)

Et on continue notre périple pour atteindre le parc national de Skaftafell. Changement de décor ! Sentiers (très bien balisés) accessibles à tous : de la balade de quelques heures à la grande marche de plusieurs jours, il y en a pour tous les goûts !

On peut approcher la cascade de Svartifoss – la cascade noire – star des cartes postales islandaises. Chute d’eau sur un joli fond de roche basaltique ou même visiter une ancienne bergerie avec le fameux toit en herbe islandais …

Le cadre est splendide : montagnes, glaciers, petits lacs, cours d’eau, fleurs… La mousse qui recouvre le sol est parfaite pour accueillir une petite sieste 😉 Mais attention aux petites chenilles noires et jaunes (inoffensives)

Cette semaine a été magnifique, intense en activité physique, dans un décor minéral extraordinaire et sous un grand soleil (chanceux que nous sommes mais la Goretex reste bien évidemment notre meilleure amie ;-)). »

© Juliette Moutarde- Jokulsarlon - Islande