Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Jordanie, des dunes à la belle Petra

Jordanie, des dunes à la belle Petra

Par - le 12 décembre 2014

© Nicolas Astruc / Jordanie / Désert du Wadi Rum

Amoureux du désert, lorsque l’on m’a proposé de découvrir la Jordanie, ma première pensée fut bien évidemment pour le wadi Rum, terre des exploits de Lawrence d’Arabie, avec ses canyons et ses arches naturelles, ses falaises, et ses larges vallées aux couleurs jaune et ocre. Et après 2 jours de trek (sur le voyage « Du désert jordanien à Petra« ) dans ce décor majestueux, effectivement je dois dire que le spectacle fut largement à la hauteur de mes attentes !

La Jordanie à travers les dunes du wadi Araba

Mais la bonne surprise de ce séjour fut de découvrir un autre désert, moins connu et totalement différent : le wadi Araba, caché derrière un massif montagneux, et composé de grandes dunes de sable ocre. Car, après le désert de roche du wadi Rum, ce désert de dunes fut un vrai bonheur, notamment pour l’un des membres de notre groupe, pour qui « il manquait quand même un peu de sable dans ce désert » ! 😉

© Aude Guillaubey / Jordanie / Wadi Araba

Petra, joyau de la Jordanie

© Aude Guillaubey / Jordanie / PétraMais l’un des meilleurs souvenirs que je garderai de ce voyage, est la manière dont notre guide, Farès, nous a fait découvrir Petra. Alors que nous venions de parcourir le Siq, cet étroit canyon qui débouche sur la fameuse façade dite du « Trésor », et que nous n’étions plus qu’à un virage de l’arrivée, le guide nous a demandé de fermer les yeux, et nous a tous positionnés dans la même direction. Tout le monde était très impatient de découvrir cette merveille, mais Farès nous a d’abord fait patienter, en faisant « monter la mayonnaise » : nous sommes sur le point de découvrir l’une des 7 nouvelles merveilles du monde, le plus beau temple de Petra, le point d’orgue de ce voyage, qui plus est dans des conditions idéales puisqu’il y a très peu de monde… Puis, nous demandant d’ouvrir les yeux, se tenant face à nous, le guide nous montre du doigt une montagne au-dessus du canyon, en nous disant : « vous voyez là-bas, sur la droite à mi-hauteur, juste au-dessus du gros rocher ? » Tout le monde se concentre et observe attentivement cette montagne, mais force est de constater que l’on ne remarque rien de particulier, pas l’ombre d’un temple… « Ah bon, vous ne voyez rien ? », nous lance Farès. « Et bien c’est normal, car dans cette direction il n’y a rien à regarder. Par contre, ce que vous devez absolument voir se trouve juste derrière vous ! ». Tout le monde se retourne alors précipitamment, et là mes amis, quel moment magique…

 © Nicolas Astruc / Jordanie / Coucher de soleil sur le Wadi Rum

Commentaire (1)
Marie-Astrid12 décembre 2014 à 13 h 18 min

Émouvant comme découverte, ça donne des frissons rien qu’à le lire!