Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Joyaux d’Afrique australe : du désert namibien aux chutes Victoria

Joyaux d’Afrique australe : du désert namibien aux chutes Victoria

Par - le 7 mai 2013

Astride et Maud sont toutes deux conceptrices de voyages en Afrique australe. L’une ne jure que par les voyages individuels tandis que l’autre ne parle que de circuits accompagnés. Toutes deux cependant sont passionnées ; suivre leur péripéties de Namibie au Zimbabwe, en passant par le Botswana, est un réel plaisir.

© Astride Ayrole

Paysages d’Afrique australe

© Astride Ayrole

Dead Vlei

«Pour les concepteurs de voyage que nous sommes, partir sur le terrain, c’est un peu la cerise sur le gâteau ! Aussi, traverser la Namibie, le Botswana, pour finir en apothéose aux chutes Victoria, au Zimbabwe, faisait déjà rêver sur le papier. Après 10 heures d’un vol épique, bloqués sous la neige à Munich par 0°C, nous arrivons à Windhoek avec + 25° C. Et puis voilà, le bush, les troupeaux d’antilopes, l’horizon à perte de vue, l’odeur d’herbe sèche et de terre épicée si propre à l’Afrique.

Les journées s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Les paysages se modifient plusieurs fois par jour. Nos randonnées en Namibie nous mènent aux granits rosés de Spitzkoppe, au désert de Bloedkoppe, dans les montagnes verdoyantes du Naukluft et les dunes ocre rouge de Sossusvlei. Nous faisons mille et une découvertes au Botswana et dans le labyrinthe de canaux du gigantesque delta de l’Okavango. Pour finir, nous nous laissons griser par les chutes Victoria, patrimoine mondial de l’UNESCO, dont l’autre nom Mosi-oa-Tunya signifie « fumée qui gronde ». Les vacances, dites-vous…

Un voyage en Afrique ambitieux

 © Maud Wambecke

Sossusvlei

… mmh pas tous à fait ! Nous avons un but autre que la simple découverte des paysages : la reconnaissance de randonnées exclusives en terre Himba, par l’un de nos guides Terdav, la mise en place d’un road book pour nos voyages en liberté en Afrique et la formation de nos conseillers-vendeurs. L’ambition de ce voyage est donc grande…

Ce périple 100% terdavien est aussi une expérience qui ne s’oublie pas où la devise est « ce qui se passe sur place reste sur place ». Après une vingtaine de parties de Time’s up et de fous rire, de soirées apéro barbecue, de baignades dans les piscines naturelles du Naukluft, de bagarres avec les insectes de gros calibres du parc Chobe, nous revenons certes avec plus d’expériences terrains à retransmettre à nos clients, mais avec et surtout de riches moments humains partagés.»

© Astride Ayrole