Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Madère, randonnée de lévada en pico

Madère, randonnée de lévada en pico

Par - le 8 juin 2012

« Île aux fleurs », « jardin de l’Atlantique », les surnoms ne manquent pas pour Madère, l’île principale de l’archipel portugais situé au large des côtes marocaines, dans l’océan Atlantique. Florent, notre conseiller de Bruxelles, a découvert Madère au mois de mai, période idéale pour profiter des richesses florales de l’île. Revenu depuis quelques jours, il est encore étourdi de sensations.

Sur l’île de Madère, tous les sens sont mis à contribution. On est d’abord ébloui par la palette de couleurs que nous déploie la nature : jaune d’or, grenat, parme… et bien sûr toutes les nuances de vert proposées par la forêt laurifère, patrimoine de l’UNESCO, qui tapisse une partie de l’île. On se laisse emporter par les effluves boisées et sucrées des fleurs et fruits, et nos papilles sont séduites par la saveur d’un poisson fraîchement pêché, et le croquant de légumes du jardin.
La particularité du circuit « Madère entre terre et mer » est de découvrir à la fois le nord et le sud de l’île. On profite ainsi de paysages variés, de différents types de végétation… et bien sûr des chemins de rando qui serpentent sur toute l’île.
Antoine, notre guide, connaît Madère sur le bout des doigts… et tout Madère le connaît. Son savoir sur la flore, l’histoire, les particularités de l’île, semble inépuisable, et son inaltérable bonne humeur est communicative. À ses côtés, nous randonnons d’abord le long des lévadas. L’île compte près de 2 500 km de ces canaux d’irrigation, dont certains sont creusés directement dans la roche. Les lévadas sont bordés de petits chemins, idéals pour les randonnées. Forêts secrètes, tunnels, tout un univers végétal se dévoile. Nos pas nous conduisent ensuite au Pico Ruivo, qui du haut de ses 1 861 m d’altitude, veille sur l’archipel. Pics ciselés par l’érosion, plateau d’altitude, vallées, ravins… font le bonheur des randonneurs et le panorama qui s’ouvre sur les hauteurs de Madère réjouit les doux rêveurs.
Si Madère se prête à la randonnée, l’île réserve bien d’autres surprises. Notre sortie en mer, est l’occasion d’observer de nombreux dauphins. Le village de pêcheurs Paúl do Mar, offre des balades insolites dans ses ruelles, et Porto Santo est le lieu idéal pour se relaxer sur des plages de sable blanc, un verre de Poncha (punch local composé de rhum, miel et citron ; ndlr) à la main… L’île aux fleurs est décidément un endroit paradisiaque.

Commentaires (2)
Charles
Charles8 juin 2012 à 11 h 01 min

Magnifique Flo!

Sympa d avoir partagé ton voyage sur le blog.

Obrigado! :))

Charles

Yann Delord8 juin 2012 à 13 h 20 min

Sympa le voyage. Rando, plage et poncha!!
Et le guide Antonio!
J’aime…