Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Road trip en Islande avec Quentin

Road trip en Islande avec Quentin

Par - le 22 février 2016

Quentin est concepteur de voyages, spécialiste de l’Islande

QuentinIl imagine et organise des circuits Rando-Liberté, c’est-à-dire pour tous les voyageurs qui ne souhaitent pas partir avec un groupe, mais plutôt en couple, en famille ou entre amis, avec un road book. S’il connaît si bien l’Islande, c’est parce qu’il commencé très jeune 🙂 Etudiant Erasmus à Reykjavík, il a profité de ce premier voyage pour faire trois fois le tour du pays en road trip. Depuis, il y retourne aussi souvent que possible !

« Le road trip est idéal en Islande, car le simple fait de rouler est un voyage. Jamais monotone, jamais prévisible, la route contribue complètement au dépaysement. On ne va pas se mentir, vous n’allez pas en Islande pour le climat ; mais, comme les Islandais ont l’habitude de le dire : « Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attend 5 minutes ». La météo est tellement changeante, vous aurez sans doute du soleil 😉

En Islande c’est simple, il n’y a qu’une seule grande route, la Route N° 1.

Elle fait le tour de l’île. Le reste, c’est surtout de la piste. Dire que l’on fait un road trip là-bas, ce n’est pas du tout édulcoré : hors de Reykjavík, la piste est une réalité du quotidien pour bien des Islandais.

© Damien Le Bris - Piste à proximité de Dettifoss - Islande

© Damien Le Bris – Piste à proximité de Dettifoss – Islande

Énormément de points d’intérêts sont accessibles par la route comme Þingvellir, l’un des endroits les plus connus d’Islande (ce site sublime vaut vraiment la peine, autant pour sa géologie que pour son histoire – c’est le lieu du 1er parlement viking). Avec la chute de Gullfoss et les geysers de la vallée de Haukadalur, ils forment ce que l’on appelle le Cercle d’Or.

Pour vous immerger complètement dans l’ambiance, je partage avec vous ma petite playlist, 100% islandaise, ou presque, une chanteuse des Îles Féroé s’y est glissée 🙂

L’un des atouts incontestables d’un road trip en l’Islande, c’est sa proximité

3h30 de vol, c’est juste à côté ! Vous pouvez même y faire un grand week-end en road trip. En 4 jours, la côte sud est idéale : vous arrivez à Keflavík pour piquez une tête une tête dans le Blue Lagoon, puis vous prenez tout de suite la direction des glaciers, des volcans et des plages de sable noir bordées par l’océan.

Baignade dans les eaux du Blue lagoon

Baignade dans les eaux du Blue lagoon

Si vous avez une semaine devant vous, vous pouvez continuer votre road trip sur la côte sud, Skógar et Vík, le parc national de Skaftafell et la lagune glaciaire de Jökulsárlón, les environs du volcan Hekla (1491m – il était redouté pendant des siècles car les Islandais affirmaient qu’il abritait « la porte de l’Enfer ».)

© Michel Candoni - Lac glaciaire de Jökulsárlón - Islande

© Michel Candoni – Lac glaciaire de Jökulsárlón – Islande

© Michel Candoni - Namaskard - Volcan Krafla - Islande

© Michel Candoni – Namaskard – Volcan Krafla – Islande

A partir de Vík, tout est encore plus sauvage. Si vous avez 15 jours, faites le tour 🙂 Le nord recèle aussi d’incroyables sites naturels comme Mývatn et sa géothermie époustouflante, Húsavík avec sa vue sur un long fjord enneigé qui s’enfonce dans la mer et ses sorties pour observer les baleines, etc.  On roule souvent dans un décor lunaire : il n’y a pas d’arbre, pas d’habitation, on perd ses repères visuels, c’est dantesque !

Le plus dur, c’est de faire des choix

C’est là que le road book Terdav intervient 🙂 ! Ce carnet de route que nous remettons aux voyageurs est personnalisé, et agrémenté de fiches plastifiées pour la randonnée (indispensable pour résister aux intempéries et pouvoir les lire même au pied d’un volcan !).

© Bertrand Jouanne - Hraftinnusker - Islande

© Bertrand Jouanne – Hraftinnusker – Islande

Vous avez le choix de :

  • Votre véhicule (certaines zones de rando ne sont accessibles qu’avec un véhicule tout terrain, il y a des gués à passer)
  • Vos hébergements (tente, dortoir, guest house)
  • Vos extensions (sortie pour voir les baleines, équitation, observation des phoques…)
© Bertrand Jouanne – Hautes terres d’Islande

© Bertrand Jouanne – Hautes terres d’Islande

Pour construire les road books de nos voyages Rando-Liberté, nous travaillons comme un scénographe crée son exposition : il faut qu’il y ait un équilibre. En Islande, 90% de ce que l’on propose sont des sites naturels. Nous sélectionnons pour vous les meilleurs chemins, le meilleur itinéraire, pour le temps dont vous disposez. Entre vos randos, les points d’intérêts, les pauses, le choix des hébergements, c’est une gymnastique, et c’est là que notre expertise est un vrai plus pour votre road trip.

Le terme rando-liberté prend tout son sens : on n’impose rien, tout est adaptable. Vous pouvez chaque jour réaménager votre programme de la journée en fonction de vos envies, de la météo. La flexibilité, c’est le grand point fort d’un road trip en Islande.

Mais assez parlé, faites vos bagages et venez ! »

Commentaires (2)
Francine de Kermadec29 février 2016 à 21 h 53 min

l’Islande, j’en rêve. Quelle est la meilleure période pour un voyage? Le coût moyen?

MOREL18 avril 2016 à 18 h 30 min

Bonjour, road trip en Islande avec quentin est très tentant.
j’aimerais partir en août avec mon mari et mes 3 fils (23 – 21 et 19 ans) tous les 5, sans faire partie d’un groupe.
Cependant je n’ai aucune idée du tarif si toutefois j’y séjournais 8 voir 10 jours
Un ordre de prix m’intéresserait
en attendant de vous lire, cordialement, nicole