Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Par - le 28 septembre 2016

Des Terdaviens de retour de Norvège nous donnent le ton de leur voyage au pays du « Grand Nord »

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Quitter Paris sous un soleil de plomb, doudoune sur le dos, pour rejoindre Tromsø (prononcez « TromsE », vous prendrez vite le pli) immerge immédiatement le voyageur dans une autre dimension.

Immerger car l’eau est omniprésente sur cette terre. L’eau et la montagne.

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Alors pour se faire une place, l’homme à creusé des tunnels, beaucoup de tunnels, pour être précis, pas moins de 26 tunnels que nous avons traversés pendant cette semaine, certains à 100 mètres de profondeur, certains avec des ronds-points intégrés.

L’homme s’est installé sur les côtes escarpées, il a formé des communautés au milieu de nulle part, peint ses maisons en rouge.

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

 

Des plages de sable blanc aux eaux turquoise, des fjords scéniques pour des randonnées spectaculaires, une myriade d’activités possible… Par exemple, vous êtes-vous déjà essayé au kayak à voile ? A la paisible contemplation des baleines ? On en oublie que ces terres baignées de lumières changeantes vivent dans la nuit six mois de l’année.

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Nous prenons la route du sud, direction la belle et sauvage île de Senja et les mythiques Lofoten (« LofOUten » pour les puristes) !

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

Vos randonnées se dérouleront souvent « hors sentier », avec de bons dénivelés, sur un terrain « moelleux » (« Bienvenue au pays de la moellosité ! » dixit l’un de nos partenaires, cette expression prendra vite tout son sens !), vous débuterez sous le soleil, croiserez la pluie (celle qui effleure et celle qui trempe), retrouverez la lumière pour une arrivée sublime sur les sites et achèverez votre marche dans le vent.

Le soir venu, à bord d’un beau voilier ou bien installé dans un rorbu (ancienne cabane de pêcheur au charme typique) vous aurez du mal à absorber l’échelle des paysages qui vous aura été donné de contempler.

Et tandis que vous cogitez sur la beauté des lieux, histoire d’ajouter une petite touche mystique à votre aventure, il se pourrait bien que la nuit s’enflamme avec une aurore boréale ! Du vert, du rose qui ondule dans le ciel, tout autour de vous, en silence…

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

 

Car oui, vous pourrez être le témoin de ce miracle naturel. Il ne vous reste qu’à mettre toutes les chances de votre côté. Les aurores boréales sont plus facilement observables à mesure que les nuits s’allongent, à partir de la fin de l’été donc.

Ajoutez à cela un ciel bien dégagé, tout votre arsenal de vêtements chauds et une soirée de veille : elles ne se dévoilent qu’à la nuit noire. Elles pourraient bien vous provoquer alors que la pénombre s’installe avec un léger halo vert, mais le réel spectacle sera nocturne.

Votre heure de gloire n’est pas loin !

Un voyage en Norvège, au-delà du cercle polaire

De ces visions qui s’enracinent derrière vos paupières pour pouvoir les revivre en souvenir, encore et encore.