Accueil  > Terdaviens > Terdav de l'intérieur > Voyage au Maroc : de montagnes en désert

Voyage au Maroc : de montagnes en désert

Par - le 15 novembre 2013

Quand elle n’organise pas des soirées pour les collaborateurs Terres d’Aventure et quand elle ne réalise pas de brochure « Rando-Liberté / Rando-Lodge », Isa collabore à des reportages. Son voyage au Maroc avait pour but de faire connaître cette destination. Des montagnes de la Tessaout aux ergs et palmeraies de l’oued Drâa, son périple l’a menée dans les plus belles régions du Maroc.

Casbah de Timidarte / vallée du Drâa / Maroc

Casbah de Timidarte

Isa, ton voyage au Maroc a commencé dans « Les montagnes rouges de la Tessaout »

Village d'Aït Mgharine (1872 m) / © Isa Bouquet

Oui, nous nous sommes joints au dernier groupe qui partait sur ce circuit. Au Maroc, l’hiver est très froid en montagne et il vaut mieux partir d’avril à novembre. Cela dit nous avons eu beaucoup de chance côté météo puisqu’il a fait très beau.

Côté paysage, c’est très minéral, mais aussi très coloré. Le premier jour, nous sommes montés jusqu’à un plateau depuis lequel la vue embrassait les sommets alentour. Leurs couleurs allaient de l’ocre au bleu en passant par le pourpre et l’aubergine. Le tout se découpait sur un ciel profond et sans nuage, comme seule le permet la montagne. La région offre aussi des scènes plus pastorales. Nous avons dormi à côté de bergeries, appelées azibs, autour desquelles se déploie un paysage de cultures en terrasses et de villages oubliés.

Tu es ensuite partie pour une randonnée dans le Sahara

Tempête de sable dans le désert / © Isa BouquetOui, nous avons traversé la vallée du Drâa et ses magnifiques palmeraies pour rejoindre « Les confins du Sud marocain » au-delà du village de Mhamid el-Ghizlane. Cette fois-ci le groupe qui nous a accueillis était le premier groupe Terres d’Aventure de la saison à partir dans cette région.

Nous sommes arrivés dans la soirée et avons pu profiter d’un magnifique coucher de soleil sur le désert. La nuit tombée, nous avons tous levé la tête pour nous perdre dans la voie lactée. Personne n’était spécialiste, mais notre guide avait avec lui une carte des constellations et nous nous sommes amusés à les identifier.

Le lendemain, nous avons marché dans un décor de dunes ondulant à perte de vue. C’était vraiment une toute autre ambiance, surtout quand le vent s’est levé et que nous avons dû poursuivre notre marche dans une petite tempête de sable. Tout est subitement devenu tout blanc.

Entre les deux, tu as fait un crochet par la casbah Timidarte

C’est incroyable ce qu’Hussein, le responsable, et son équipe réalisent dans cette ancien ksar, en partie restauré et converti en hébergement solidaire. Les bénéfices dégagés servent à financer des projets de développement locaux : mise en place d’un bus scolaire pour permettre aux enfants d’aller à l’école ; création d’un atelier de tissage pour donner du travail aux femmes, etc.

Nos voyages en famille au Maroc prévoient une nuit à la casbah Timidarte et les repas y sont préparés avec les fruits et légumes cultivés dans la palmeraie attenante à la casbah.

Coucher de soleil sur le désert marocain / © Priscilla Telmon

Pour finir, tu recommanderais plutôt la montagne ou le désert?

Ça dépend vraiment de ce que l’on attend d’un voyage au Maroc. Si vous voulez profiter de votre randonnée pour faire des rencontres, découvrir d’autres cultures, la montagne et ses villages berbères sont faits pour vous. Souvent, les pique-niques sont pris à proximité de lieux de vie. On aperçoit les femmes qui partent laver le linge, les enfants qui sortent de l’école…

Si vous avez envie d’adopter un rythme de vie et de marche plus lent, de vous isoler, de profiter de longues siestes et de nuits étoilées, vous adorerez la marche dans le désert. À chacun son Maroc !

Carte du Maroc