Accueil  > Vos récits de voyages > Récits de blogueurs > L’american dream à vélo #3 – la Californie

L’american dream à vélo #3 – la Californie

Par - le 20 juillet 2016

La Californie, le meilleur pour la fin !

© Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 – la Californie

Après Big Sur et ses reliefs bien pimentés, ses splendides panoramas sur le Pacifique et ses arbres immenses, notre voyage promettait de changer un peu de braquet en abordant la côte sud et ses larges plages.

Direction : la Californie !

Mais nous avons d’abord roulé à travers des paysages plus inattendus de la Californie. Après Morro Bay, un très agréable port de plaisance, nous nous sommes en effet enfoncés à l’intérieur des terres, en suivant toujours le tracé de la Pacific Coast Bike Route qui décrit un détour à ce niveau là, la côte n’étant pas accessible directement (camps militaires, obstacles naturels…). Nous roulons donc à travers des collines desséchées et des terres agricoles. Ça ressemble parfois au sud de l’Espagne et nous ne serions pas surpris de voir surgir Zorro et son cheval Tornado dans un tournant. Cette Californie « profonde » est certes moins photogénique mais reste intéressante. Lorsque nous longeons d’immenses champs de fraise, l’odeur est incroyable et nous rêvons en pédalant de goûter à ces beaux fruits. Nous nous offrirons ce luxe un peu plus loin.

© Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 – la Californie

Une étape à Santa Maria

Nous faisons étape à Santa Maria, une ville posée au milieu de la plaine et des cultures, chez Jeff et Kim, qui nous accueillent bénévolement grâce au réseau « Warm Shower », un site d’échange d’hébergements pour les voyageurs à vélo. C’est l’occasion pour nous de partager une soirée avec nos hôtes et de découvrir le mode de vie californien. Nos discussions avec ce couple, également cyclistes et marathoniens, sont riches et variées. Ils nous parlent aussi sans tabou de la politique américaine et de la montée de Donald Trump qui les inquiète. Nous passons une soirée inoubliable dans le confort douillet de leur belle maison et l’accueil est vraiment très généreux.
Nous retrouverons notre tente pour les étapes suivantes, où nous campons à nouveau en bord de mer. Un bord de mer qui se mérite car nous devons rouler, avant Santa Barbara, sur le bas-côté de l’autoroute pendant quelques miles, ce qui n’est vraiment pas rassurant. C’est l’un des rares points noirs de ce merveilleux parcours.

© Sylvain Bazin - la Californie

A travers les plages mythiques : Malibu, Venice Beach

© Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 – la Californie

Le spectacle du littoral reprend ensuite. C’est une côte plus plane, un peu moins découpée qui nous attend jusqu’à Los Angeles, mais de belles vues et des plages à la renommée mondiale anime nos coups de pédales: Santa Barbara, Malibu, Santa Monica… Jusqu’à notre arrivée dans l’agglomération de Los Angeles, où nous trouvons des pistes cyclables qui circulent directement au milieu des plages mythiques de la plus grande ville de Californie. C’est très fréquenté et très animé: en plus, nous y sommes le 4 juillet, le jour de la fête nationale. De très nombreux passants, plagistes et cyclistes sont là et arborent des vêtements ou des ornements aux couleurs des Etats-Unis. Le soir, les feux d’artifices éclairent la côte.

© Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 – la Californie

Le charme du sud de la Californie

Après ce sympathique bain de foule haut en couleur, nous retrouvons plus le calme de l’océan le lendemain, en longeant les plages de Long Beach puis en sortant de l’agglomération de L.A. Le parcours devient même à nouveau très beau d’un point de vue naturel. Nos dernières étapes sont vraiment très agréables, les stations balnéaires y respirent un air quasi tropical et les alignements de palmiers nous indiquent que décidément, nous sommes très au sud. Les plages offrent des vues paradisiaques, et parfois la côte reprend un aspect plus sauvage.
Après une agréable soirée à Carlsbad, une ville animée et attrayante, nous donnons nos derniers coups de pédales pour atteindre San Diego, où nous passons à nouveau une nuit conviviale chez John, un jeune cycliste de la ville. Nous restons le lendemain pour visiter, toujours à vélo, la ville de San Diego. Elle nous paraît vraiment charmante, agréable à vivre, pleine de micro-brasserie et de restaurants sympas, de petites rues tranquilles aux maisons accueillantes. Le parc de Balboa, où l’on peut admirer des bâtiments de l’époque espagnole, semble nous emmener en Andalousie et le jardin botanique et le musée, qui sont gratuits, sont vraiment intéressants. Bref, c’est sur ce dernier coup de coeur que nous terminons notre inoubliable périple cycliste à travers la côte californienne, un parcours que je ne peux que conseiller avec ferveur à tous les amoureux du voyage à vélo.

© Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 © Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 – la Californie © Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3 © Sylvain Bazin - L’american dream à vélo #3