Accueil  > Vos récits de voyages > Le Laos en 1 mois et demi

Le Laos en 1 mois et demi

Par - le 30 juillet 2013
Thomas et Johanna sont partis en Asie pour un long voyage de 7 mois. Après avoir foulé les steppes mongole et traversé la Chine, il nous racontent leur périple d’un mois et demi au Laos.

Don Khone 400 ilesAprès avoir traversé la frontière entre la Chine et le Laos, le paysage est complètement différent. Les routes fraîchement bitumées font place aux départementales truffées de nids de poules. Les cabanes de bambous ornent les bords de route, nous croisons rarement de maisons en béton. Nous posons valise à Luang Nam Tha.

 

 

La population ici est beaucoup plus paisible, les gens nous sourient facilement et nous lancent des « Sabaidi » à tout va (le bonjour local).

 
Moines bouddhistes au LaosNous prenons le bus pour descendre plus bas, nous explorons les villages de Ban Na vers Nong Kiaw, au nord du Laos nous découvrons la campagne profonde Lao, très peu de modernité, les gens vivent ici principalement de leurs récolte. Plus bas, Luang Prabang est l’ancienne capital majestueuse, peuplée de nombreux temples dorés.

 

 

 

Temple Luang Prabang

 

Enfants jouent mekong

Un long voyage en bateau sur le Mekong nous mène à Hongsa,, puis Sainyabulli pour visiter le centre de conservation des éléphants. Ici les chemins sont terreux et les voyages très longs. Nous passons plus de 10 heures dans le bus pour rejoindre la capitale Vientiane, où nous passons notre 31 décembre. La nouvelle capitale du pays, beaucoup plus moderne, voit les centres commerciaux arrivés et c’est la seule ville dotée de feux tricolores ! Un choc pour nous.

 

Nous repartons alors vers le sud, en faisant plusieurs haltes : les Bolovens, Don Daeng, et pour finir les îles au sud.

 

sainyabulli

Ce mois et demi au Laos n’aura pas été de trop pour se fondre dans la vie tranquille Lao. Nous traversons le pays en nous laissant vivre au rythme des aléas du voyage, tout comme l’eau du Mékong s’écoule, lentement. Stagnant parfois le long du rivage, participant à la vie des villages, et parcourant les somptueux paysages.