Accueil  > Vos récits de voyages > Récits de marcheurs > Carnet de voyage au Haut Dolpo

Carnet de voyage au Haut Dolpo

Par - le 24 octobre 2013

Dès que son travail lui permet, Anne s’envole pour le Népal, un pays où elle s’est rendue pour la première fois il y a treize ans et dont elle n’est toujours pas blasée. Cette année, elle a choisi de faire un trek au Dolpo, une région très chère à son cœur.

Népal / Haut Dolpo / lac Phoksumdo / © A. Salmon

Lac Phoksumdo

Ce voyage au Haut Dolpo, tu en rêvais ?

Il y a une dizaine d’année, j’ai vu le film Himalaya, enfance d’un chef d’Éric Valli. L’histoire se passe dans l’Himalaya et raconte la rivalité entre le chef Tinlé, dont le fils aîné vient de mourir de façon inexpliquée, et le jeune Karma qu’il accuse d’être responsable de la mort de son fils et à qui il refuse de laisser la conduite de la caravane de yacks.

Ce film m’a terriblement marquée et c’est après l’avoir vu que j’ai décidé de me rendre au Dolpo. L’une des scènes du film est en effet tournée au lac Phoksumdo, une étape du circuit accompagné Haut Dolpo. Je rêvais de découvrir ces lieux, d’autant plus qu’ils sont particulièrement préservés. L’accès y est très réglementé : il est restreint aux groupes de deux personnes minimum, avec l’obligation de passer par une agence, et il faut obtenir un permis de trek spécial.

Le lac Phoksumdo est-il aussi beau qu’on le dit ?

Drapeaux de prière / lac Phoksumdo / Haut Dolpo / Népal / © A. SalmonIl est exceptionnel. Son eau est d’un bleu comme je n’en avais jamais vu auparavant. C’est comme si on avait découpé un rond dans le ciel pour le poser au creux des montagnes.

Le second jour, pour quitter le lac, nous empruntons un sentier taillé à flanc de roche. Ce sentier, je le connaissais par le film et c’était magique de mettre mes pas dans ceux du réalisateur qui m’avait si bien embarquée.

Ce sentier très étroit monte à 4000m en surplomb du lac et il offre une vue incroyable : en bas un morceau de ciel, au loin un monastère. Il se dégage de ces lieux une énergie très forte, presque palpable.

Quelle image gardes-tu ?

Difficile de choisir tant la région est riche de ses paysages, si différents les uns des autres, et de sa lumière. Le décor change tous les jours : des gorges encaissées, des forêts, quelques glaciers…

L’un de mes plus beaux moments a été le passage du col Ganda La (5200m). J’aime passer les cols, les rituels qui y sont attachés, les drapeaux à prière qui claquent au vent, le kathak qu’on dépose… Là, c’était carrément féerique. Il avait un peu neigé pendant la nuit. On avait l’impression que le col avait été saupoudré  de sucre glace. La lumière jouait sur cette poudre de neige et tout scintillait.

As-tu passé du temps avec les habitants ?

Népal / Haut Dolpo / village de Saldang / © A. Salmon

Village de Saldang

Nous avons eu pas mal d’occasion pour discuter. Notre trek se déroulait en même temps que les moissons et à cette époque de l’année, jeunes et vieux, hommes et femmes, troupeaux de yacks et villageois sont dans les champs et se consacrent entièrement aux récoltes.

C’est passionnant à regarder… et particulièrement beau. Le rouge du sarrazin côtoie le vert tendre des rizières, l’orge blond et le blé doré. Peu à peu les champs se hérissent de fagots édifiés par les paysans. Les lieux bourdonnent d’activité, et de temps en temps, quelqu’un vient vers vous pour discuter ou se faire prendre en photo.

Népal / Haut Dolpo / Ganda La (5200m) / © A. Salmon

Ganda La (5200m)

Commentaires (4)
Marc Michaud24 octobre 2013 à 22 h 02 min

Merci pour le reportage, on rêve de faire le haut Dolpo, par contre on nous a dit que le permis est très cher, pouvez vous nous dire le coût? Quel est le coût du Sherpa et des porteurs pour 2 personnes? Quel est la période idéale pour le faire? ( nous on pense au printemps ). On a déjà 8 trek de fait au Népal. Connaissez-vous un Sherpa qui parle français? Merci pour les infos.

anne2 novembre 2013 à 15 h 54 min

bonjour
Suite à vos questions, je vous informe que le permis d’entrée pour la région du Haut Dolpo est de 50$/jour – sur la base d’un séjour ne pouvant être inférieur à 10 jours soit un montant au minima de 500$. Les meilleures périodes pour voyager dans cette région sont août et septembre. Vous pouvez regarder le descriptif du trek HAUT DOLPO (NEP052) chez Terres d’Aventures, et vous renseigner auprès des équipes qui vous communiqueront les compléments d’infos que vous souhaitez pour organiser votre prochain voyage dans cette superbe région.

Rateau9 novembre 2013 à 16 h 29 min

J’ai été trois fois au Dolpo. La première fois, en 1990, juste à l’ouverture. A cette époque, nous faisions le circuit Dhorpatan-Jumla, et nous n’avions pas encore l’autorisation d’aller au delà du lac de Phoksundo.
La seconde fois, en 2006, fut un demi échec:5 jours de pluie, pas d’avion à Népalganj!!! Et, l’année d’après, la grande traversée du Haut Dolpo, dont je garde un souvenir inoubliable!!! Les villages, les paysages qui se déroulent devant nos yeux, au fur et à mesure que l’on avance!!! Merveilleux!! Certains villages restent très présents à mon souvenir:Saldang par ex.

Banafshé de Terdav12 novembre 2013 à 12 h 15 min

Ha ! Merci MArie-Odile pour tous ces souvenirs 😉